6 novembre 2013

Faire du pluridisciplinaire ? Avant tout un travail d’équipe! (Mésaventure)

Par

relation-professeur-eleve-evoluant-avec-son-epoqueLa veille de la terrible sentence qui  me signifie comme chaque année que le temps file vite, je trouve (enfin) le temps d’exposer une bien bonne mésaventure typique des profs de maths.

En ce moment avec mes petits 4e, j’attaque le doux chapitre de la proportionnalité avec le sain graal qu’est « le produit en croix, m’sieur » (que je corrige régulièrement par l’égalité des produits en croix, plus long, moins fun)

Afin de comprendre comment j’ai perdu ma classe, je vais d’abord poser le décor.

Le chapitre des équations que je clos seulement en avril, je l’anticipe dès … le mois de septembre…. NINJA!

J’ai déjà attaqué les programmes de calculs en activité mentale : Quelles opérations effectue-t-on pour passer de « x » à « 4x+2 »? Et comment fait-on pour revenir en arrière?

Ensuite, je me sers du chapitre de la proportionnalité au mois de novembre pour attaquer le petit écueil du « travail sur l’égalité » pour passer du  j’effectue un calcul avec « = »  à je peux faire évoluer une égalité. (dur d’écrire avec la souris pardon pour le dessin)

Alors afin de montrer le manque d’outils que l’on possède sur la proportionnalité (et encore, ici l’exemple était faisable avec les outils de 5e, ce qui montre que les élèves sont fans des formules magiques qui marchent toutes seules), je pose le problème ci-dessous :

Alors je souris pensant « Merci les parents ! Vous vous servez de vos connaissances sans vous posez la question si c’est le moment de le leur inculquer….« .

M MACHIN* mon cher collègue que j’aime bien en plus

Je leur dis que temporairement, on fait comme si on était seuls sans l’aide de nos parents, les élèves rigolent un peu et me disent :  » C’est M. MACHIN not’ prof des SVT qui nous dit de faire ça, il en avait besoin , il nous a même fait une fiche« .

Curieux, je leur demande de me montrer leur fiche. Sur la feuille, j’observe « la méthode du produit en croix« , la fameuse « formule » qui multiplie puis divise qui est tout sauf un produit d’ailleurs.. Je soupire.

J’aborde donc cet imprévu sereinement : « Qu’entendez-vous par le produit en croix? »

Ils me répondent tous amusés, comme je l’étais d’ailleurs, car j’aime bien les titiller et là, ils avaient l’occasion de me titiller…

– « Bah c’est 7 x 9 : 4 »

– Maaaaiiis ça n’a rien à voir avec un produit, non? Je vois une multiplication et une division, et puis pourquoi en croix?

Silence … Bah de tout’ façon  ça marche.

Alors je m’efforce de leur montrer la fameuse croix (  l’activité de découverte de cette égalité) et que l’on obtient, lors d’une situation de proportionnalité, une égalité de produits qui forment une croix d’où l’égalité des produits en croix.

Ensuite fébrilement, je simplifie un des membres de l’égalité, les élèves valident.

Je parle ensuite de multiplication à trou et j’obtiens la division. (Je ne mets pas les flèches car de toutes façon elles viendront plus tard)

Je pensais m’en être sorti, et pouvoir reprendre ce chapitre à ma façon pour à travers ce chapitre travailler la notion d’égalité.

Sauf que ….

 

Épilogue

Sauf que les élèves ne démordent pas de la formule magique de mon confrère, rien y fait depuis 2 séances. Quoi de plus normal, il n’y a pas de hiérarchie dans l’équipe d’enseignants. Pourquoi aurais-je plus raison que lui?

J’hésite à céder, j’ai terminé ma séance avec un problème DUDU pour prendre du recul sur cet écueil.

Viens ensuite la discussion avec mon collègue, j’avais l’impression de voir un parent :  j’en avais besoin, t’avais pas fait, et bien je l’ai fait.

J’étais scotché, et tout simplement pourquoi ne pas m’en avoir parlé avant?

 

Dans l’idéal, je ne suis pas contre le transdisciplinaire, d’ailleurs j’abonde en ce sens pleinement. Rein qu’à mettre en place le rallye scientifique avec le collège de La Suze on est en plein dedans (physique, maths, SVT et Techno).Faire du transdisciplinaire, c’est d’abord du travail en équipe, écouter les besoin d’une discipline et de l’autre. Comprendre l’autre.

On ne s’invente pas enseignant pour une séance surtout lorsque l’autre est enseignant pour l’année.

En effet, contrairement aux SVT, en mathématiques les  progressions spiralées sont légions. On peut donc aborder des notions plus tôt et en même temps que d’autres….

 

 

* : Nom d’emprunt.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

5 Réponses

  1. J.Cornou - 06.11.2013

    J’aurais aimé que mes profs de maths se soucient davantage de la façon de nous confronter à l’égalité des produits en croix. J’étais plutôt scolaire, donc j’apprenais et donnais l’illusion confortable à mes profs d’avoir compris, mais en réalité, j’ai compris la plupart des concepts mathématiques à l’IUFM quand on m’a -intelligemment- formé pour les enseigner. Heureusement assez tôt pour que mes élèves en profitent, mais trop tard pour moi. Aujourd’hui, je suis toujours obligée de me « raconter » une histoire pour calculer les pourcentages de présence du cahier d’appel ou pour calculer le prix des 9kg de pommes quand je connais celui de 4…
    Aujourd’hui, quand c’est moi qui dois faire les exercices de transfert de connaissances mathématiques à mon fils de 12 ans à la maison pour les devoirs, je me dis qu’il y a quand même encore pas mal de profs qui ne se soucient pas vraiment de savoir comment et à quel point leurs élèves ont compris la notion abordée en cours…

  2. Algeo - 07.11.2013

    Je partage complètement votre point de vue concernant le chapitre sur la proportionnalité. Je rencontre les mêmes difficultés et moi aussi je peste contre ces parents qui ne connaissent pas les programmes. Par contre, « Le tableau est proportionnel », ça me gêne! J’insiste toujours auprès de mes élèves pour qu’ils disent les choses correctement: soit on dit « le tableau est un tableau de proportionnalité » soit on dit « le prix des pommes est proportionnel à leur masse »

  3. Arnaud Durand - 07.11.2013

    J’avoue honteusement que j’accepte cet écart de langage, même si de préférence je préfère « de proportionnalité » à « proportionnel », je suis déjà très content qu’ils reconnaissent la situation de proportionnalité comme une condition d’application de cette égalité. Je corrige l’article dès que j’ai la main sur mon ordinateur pour préciser que j’accepte cela malgré tout, sans signifier que cela est rigoureusement correct.

  4. Evan - 08.11.2013

    Je ne suis pas sûr de bien cerner le problème avec la leçon de maths de ton collègue. Il leur a « appris » la règle de trois et il a appelé ça « produit en croix »*. Ce n’est ni totalement faux, ni une formule magique, c’est l’application bête et méchante d’un problème de proportionnalité, un raccourci pour ne pas avoir à poser une équation ! Un peu comme le discriminant évite d’utiliser la forme canonique… ou les identités remarquables qui évite de développer un carré, non ?

    * Je me bats aussi pour qu’ils disent « les produits en croix sont égaux » et non juste « les produits en croix ». 😀

  5. Arnaud Durand - 08.11.2013

    Salut Evan. Content de te lire! (Pour ceux qui ne savent qui c’est, il est concepteur du logo les PB DUDU)
    Alors tu parles de la fameuse règle de trois, donne-lui tu du sens? Moi je préfère le retour à l’unité en ajoutant une colonne, ou le calcul du coefficient de proportionnalité? Tout revient au même en terme de calculs mais un sens différent.
    Merci pour vos commentaires, ils mettent en exergue le fait que les mathématiques sont perçues différemment par les individus.
    On n’a pas les même exigences qui nous semblent logiques.
    Ici, le reproche que je fais à mon collègue est de ne pas avoir pris en compte l’imbrication des notions que j’avais prévu.
    🙂 au plaisir de te lire!

Laisser une réponse

Si le commentaire me paraît irrespectueux envers les médias que je propose, je me réserve le droit d'enlever les passages outrageants, si ceux-ci ne sont pas constructifs ou argumentés.Merci d'en tenir compte.
Aucune aide ne sera donnée pour les problèmes vidéos (sauf enseignants qui utilisent leurs mails académiques)!