27 avril 2012

Bref : Le projet débute…

Par

(pour ceux qui n’ont pas vu le premier article)

Lundi :  première heure de la journée, les élèves pensent qu’ils ont Histoire-Géo.

Ils nous voient arriver à deux (moi, leur prof de maths et Mme Pasquier leur prof d’Histoire-Géo), certains penseront que je me suis encore trompé de semaine, qu’on est semaine 1 et non semaine 2.

Comme je reste avec ma collègue, lorsqu’on est dans les escaliers les élèves se souviennent : « Ha ouais avant les vacances, on avait parlé de vidéo! »

On les fait rentrer dans la salle. Le vidéoprojecteur est installé, mon ordinateur que j’ai apporté, affiche un tableur excel avec un tableau :

Les élèves se questionnent.

Ils s’assoient, avides de ce qu’on va leur montrer. « Les vidéos qu’on a faite vont-elles les motiver? »

On montrera donc deux vidéos, l’une a déjà été présentée sur le blog, et une seconde avec un élève.

Les élèves sourient, quelques-un rigolent mais ce n’est pas flagrant.

On leur montre les vidéos originales de BREF et NORMANFAITDESVIDEOS. Cela ne fait pas mouche avec BREF, l’humour est trop « adulte » , on s’en est rendu-compte (et en plus il faut bien choisir l’épisode car les scènes « hot » pullulent)….

Je ré-affiche le tableau. On demande à ce que les groupes soient constitués ( 3-4 élèves). Les groupes se font assez rapidement.

On leur demande de réfléchir à un thème qu’ils souhaiteraient aborder, on leur demande expressément d’avoir un contenu pédagogique à faire passer.

On leur laisse 10 minutes, on passe de groupe en groupe, on leur suggère nos idées (on avait réfléchi à des scénarii complets pendant les vacances).

L’heure touche à sa fin, les élèves se sont positionnés et certaines idées ont émergées.

Voilà le bilan de cette première heure…

Bonne surprise! Les jours qui ont suivis les élèves se sont impliqués, et travaillent chez eux sur le projet!

Ne voulant surtout pas que le « soufflet » retombe nous agissons rapidement, et installons les séances de manière rapprochée.

Afin de canaliser au mieux les écrits nous avons conçu des fiches outils.

Voir en plein écran

Le livret pour écrire les 4 textes : dispo ici

Bien entendu afin de leur montrer un exemple, nous avons fourni cet exemple basé sur la vidéo faite avec notre élève.

Voir en plein écran

 

Aujourd’hui, les 3e ont retravaillé, 3 groupes ont fourni des choses intéressantes, les autres piétinent un peu, une autre séance aura lieu avec mes 3 collègues, quelques tournages pourront commencer….

 

Ps : Pour les droits à l’image, les parents ont signé la feuille suivante  et la vidéo est disponible sur le site du collège : http://clg-bellevue-72.ac-nantes.fr

Les documents mis à disposition, le sont sous licence creative commons BY-NC-SA.

La suite

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

26 avril 2012

jeu de la vie

Par

Toujours dans le « trip »  jeu de la vie, j’ai rectifié et il sera, sans doute, amélioré, un programme javascript basé sur un script déjà existant. je l’ai commenté et ajouté quelques nouveautés.

La fonction qui cherche si la cellule meurt ou pas, n’est pas très optimisée, je me suis mis en quête de la modifier.

Et je vais ajouter les autres fonctionnements de règles du jeu de la vie (il y a des variantes)

Pour l’instant, le programme fonctionne à l’identique, j’ai juste commenté les sources, ajouté des figures et changé les images.

Les modifications se feront sans doute ce weekend.

Le programme :

jeudelavie

Les sources :

les sources

 

Une petite vidéo sur une configuration simple du jeu de la vie qui génère un flocon basé sur le triangle de Sierpiński, soit une belle fractale!

Cette configuration est très simple : une ligne de 2^15 cellules.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

18 avril 2012

documentaire sur le jeu de la vie.

Par

I.Le jeu de la vie, c’est quoi?

C’est un automate dit « cellulaire » .  Cet automate s’affiche sur  une grille et suit 2 règles :

– Une cellule naît si elle entourée de 3 cellules (pas plus, pas moins)

– Une cellule survit si elle est entourée de 2 ou 3 cellules, elle meurt sinon.

Cette idée d’automate est née de l’imagination John Horton Conway en 1970.

À cet instant est née une branche des mathématiques dite « nouvelle » avec des questions :

– Est-ce que toute configuration de cellule possède un parent? (Ie, peut-on imaginer une configuration qui en une étape, selon les règles, produit une configuration voulue.) A cette question, on sait que non, on a appelé c’est configuration les jardins d’Eden.

-Est-ce qu’il existe des configurations qui produisent des cellules à l’infini?

Il est marrant constater que la terminologie du vocabulaire fait plus penser à une bataille navale qu’autre chose :

On a des glisseurs, des navires, des bloqueurs, le feu, les cendres….

Étant donné que c’est un automate, on peut donc créer des machines, comme un producteur des nombres premiers, des décimales de Pi….

 

II. La vidéo de la conférence portant sur cet automate.

C’est une conférence de l’université de Lille animée par Jean-Paul Delahaye. Le discours est pédagogique et beaucoup illustré, un vrai régal. Une idée pour une finale de Rallye Mathématique? Sans aucun doute….


III. Le logiciel : Golly
Le logiciel est en Anglais mais assez intuitif, il propose aussi des exemples de configuration allant du plus simple au plus complexe.

Malheureusement malgré le nombres impressionnant d’exemples fournit avec le logiciel, on ne trouvera pas tous ceux qui sont présentés dans la vidéo (la plupart).

Le site http://golly.sourceforge.net/

A essayer, pour s’amuser….

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons