Mois : juin 2013

Qu’est ce qu’une fractale?

KESAKO-fractales

Voilà en furetant sur le site KESAKO, donné par Maxime Beaugeois docteur en physique, chef de projets à Unisciel, qui participe à ce projet.

On peut accéder aussi directement aux nombreux épisodes scientifiques de KESAKO ici.

La vidéo décrit de manière parfaitement pédagogique ce qu’est une fractale, d’ailleurs je vous encourage à lire aussi le livre de feu Benoit Madelbrot sur les fractales, un peu complexe, mais assez riche pour voir comment il a défini la mesure d’une fractale….

livre mandel1

 

On y retrouve le célèbre exemple de la Bretagne que d’ailleurs aussi Benoit Madelbrot se sert pour expliquer la notion de fractales.

Bref, beaucoup d’anecdotes mathématiques qui pourront égayer les cours ….

A voir !

 

 

 

source : http://kezako.unisciel.fr/

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Comment a-t-on découvert le nombre PI?

Voilà en furetant sur la toile…decouverte-pi j’y’ai découvert une petit pépite issue de Lille1.TV .

On peut accéder aussi directement aux nombreux épisodes scientifiques de KESAKO ici.

Cette vidéo décrit historiquement les approximations que l’on a pu faire de pi ainsi que sa nature (nombre décimale d’écriture infinie, son irrationalité, sa transcendance).

J’ai aussi appris quelque chose de nouveau  que le nom de cette constante était issu d’une abréviation de P/D. Quel plaisir de découvrir de nouvelles choses!

On y  retrouve aussi la course frénétiques vers la découverte de nouvelles décimales qui a permis aussi de faire avancer la recherche mathématique (algorithmes, notion de suite …)

Bref, beaucoup d’anecdotes mathématiques qui pourront égayer les cours avec les 6emes …

A voir !

source : http://lille1tv.univ-lille1.fr/videos/video.aspx?id=32fc9db3-c2d9-4e97-acf3-f88280213346

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Et si on coloriait la cour?

L’idée était lancée en début d’année, le sourire aux lèvres! Que cela se tienne, on y pense on se dit que pour les 6e et 5e ça pourrait être sympa et un beau projet.

Au fur et à mesure que l’année passe, d’autres projets nous occupent : MATHALOUÉ ( et en plus PB DUDU pour moi) , évaluations communes, le projet twitter (qui ne verra pas le jour) …

auguste-herbin-lithoEnsuite vient l’inspecteur en mai et dans notre bilan d’équipe on met que l’on voulait faire le projet, ça sonne comme un coup de fouet, obligé de se pencher dessus…. car il ne nous reste que 3 semaines pour gérer cela avec les 6emes (et plus les 5e).

Ce qu’il y a eu de super chouette, c’est que l’on a travaillé tous les 4, même si seulement deux d’entre nous avaient des 6emes… Un vrai travail d’équipe, même si bien entendu, la gestion du travail en classe, moi je ne l’ai pas fait (n’ayant pas de 6emes)

Je vous ai déjà dit que j’avais de super collègues de fou? Et bien je le dis!!!

Notre réflexion, très rapide, s’est faite néanmoins en plusieurs étapes :

Premier jet de notre projet :

Les élèves en groupe, reproduiront en grand dans la cour, une œuvre existante par exemple de Mondrian.

Second jet après réflexion :

Le but du projet en concertation avec l’enseignant d’Art-Plastique a évolué, les élèves ne reproduiront pas une œuvre de Mondrian (ou autre).

L’objectif sera que les élèves devront créer leur œuvre et la reproduire ensuite en grandeur nature. Cela nous enlève une épine du pied, celui de la complexité des œuvres, ici on pourra la moduler selon la faiblesse ou la force des groupes.

Par contre les élèves devront produire un programme de construction clair pour que le jour J, il n’y ait pas d’impair.

Donc les objectifs sont doubles : travail sur la proportionnalité et travail sur la conception des consignes (vocabulaire, phrase…)

Troisième et dernier jet :

Le temps file vite, et mes deux collègues qui ont des 6e se rendent comptent qu’ils ne pourront arriver à un niveau satisfaisant pour la création des consignes.En conséquence,à la place des consignes de construction,  on a demandé aux élèves de coder les figures (qui sont sur papier) afin de ne laisser aucun doute sur la construction de la figure. Au vu des résultats les élèves ont largement réussi!

Les consignes lues aux élèves pour présenter et démarrer le projet :

Voir en plein écran

Les consignes lues le jour J (Auteur Amélie Méchin) :

Voir en plein écran

 

Le planning a été géré complètement par Amélie, avec la gestion des choses à faire avant : commande des craies (2000 pour 5 classes de 6emes), délimitation de la zone de dessins, un exemple à faire sur la cour pour montrer aux élèves, diplômes à concevoir…..

Le temps prévu pour que les élèves dessinent leurs œuvres prévu a été de 2h, alors que …. certains élèves avaient terminé au bout de  45 minutes. On a rebondi en demandant aux élèves de prendre une programme de construction d’un autre groupe. 1h ou 1h 30 semblent être un bon compromis.
Les diplômes que leurs a donné

copie de diplome

Diaporama des deux sessions de coloriage (visages floutés)


L’œuvre finale :

autre copie de IMG

L’article demandé par notre inspecteur relatif à ce projet, il a été écrit conjointement par Amélie Méchin, Charline Peuvrel et moi (Arnaud Durand). Christophe Boulbain apparaît dans l’article pour sa présence lors du  projet.

Voir en plein écran

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons