Un an déjà! Dan Meyer et le lifting des cours de maths

Le blog souffle ses bougies,  enfin, sa bougie. 1 an!

J’en souris, car j’appréhendais un peu lorsque j’ai fait les premiers billets. Puis j’ai suivi d’étonnements en étonnements, petit-à-petit, le nombre des lecteurs augmenter passant de 10 visiteurs par jours à un peu moins de 100 visiteurs en  moyenne par jour.

J’en souris, car surtout je ne m’y attendais pas…

Pourquoi ce blog?

J’avais envie de partager mes expériences, mes choix, mes réflexions, le travail auquel j’ai participé dans mon collège avec mes collègues disciplinaires  (Mme Peuvrel et Mme Méchin, « Merci chères collègues!« ) et transdisciplinaires. Si les expériences ont lieu, c’est aussi grâce à eux. Pour un projet, il faut une équipe et quelle équipe on a dans mon collège! Il suffit de voir le rallye scientifique ou le projet BREF.

Cette année, j’ai fait la demande pour partir travailler en Italie, si elle doit être acceptée, j’aurais vraiment des regrets de quitter ce collège. (Mais bon, Florence est une belle ville, non?)

Bon, passons. Je vais vous présenter une vidéo de Dan Meyer, un enseignant génial, créatif et inventif. 

II. La vidéo

Cet enseignant propose une critique des exercices présents dans le livre . « moui, bof » me direz-vous, « on le sait que c’est pas génial génial » attendez donc la suite…

Il propose une analyse détaillée  des erreurs des livres américains (que l’on confondrait avec les nôtres) , de l’effet « zapping » (« j’arrive pô tout de suite donc je change d’exercice« ) et livre une activité basée sur la vidéo qui donne « envie » de faire des mathématiques.

D’ailleurs mon frangin et moi avons prévu quelques tournages cet été pour créer un fil rouge « problème ouvert »…

Bien entendu, il fait l’apologie des problèmes ouverts, en faire c’est bien! Dommage qu’il ne prenne pas de recul sur les exercices basiques. Ces derniers servent aussi à créer une empreinte mnésique chez l’élève : « ah oui, c’est la configuration de Thalès qu’on voit!!« . On pourrait croire qu’il n’en faut plus.

L’humour est au rendez-vous. Régalez-vous!

Voici la vidéo :

Source : http://www.ted.com/talks/lang/fr/dan_meyer_math_curriculum_makeover.html

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Questionnement autour de l’évaluation

En plein travail d’un GRAF autour de l’évaluation, j’ai fait la découverte des logiciels pour générer des cartes heuristiques.(freemind, freeplane)

Comme je piétinais sur l’organisation des idées, un écrit m’a paru infaisable. Je me suis retrouvé avec une liste assez désordonnée d’idées.

D’abord sur quoi je travaille? Le questionnement paru lors de la dernière journée fût les critères pour évaluer un système d’évaluation. Comment jauger la pertinence d’un système d’évaluation?

Quelle remise en question, cela fût pour moi! Tout d’abord, il faut savoir que sont présents dans le GRAF (Groupe de Recherche Action Formation) des personnes qui ont expérimenté des systèmes d’évaluations non-standards (évaluation par objectif, évaluation choisie, évaluation sans note, évaluation notée).

La dernière journée fût un peu déstabilisante, un peu comme Gödel qui affirmait que des problèmes pouvaient être indécidables (ie que l’on est sûr qu’on ne sache pas s’il y a une solution), notre IPR a lâché une bombe : il a  mis le doigt où ça fait mal, cette question pour jauger la pertinence d’un système d’évaluation m’a mis le doute :

Et si je m’étais trompé?  Et si le travail autour de scolatix ne servait à rien?

Un affreux doute qui m’a tanné quelques semaines. Difficile dans ces conditions de se pencher sur la problématique, j’avais envie d’autre chose, un peu de procrastination qui m’a mené au bonheur de mes 3eD avec le projet « BREF »...

Ce n’est que très récemment  que je me suis remis au travail, me disant qu’à chaque système d’évaluation : une idée domine, quelle est celle de scolatix?

I.La carte heuristique

Afin de juger mon système d’évaluation ( de me rassurer), à juste titre notre IPR a raison, il est nécessaire de se poser ce qu’on attend d’un système d’évaluation. J’ai mis mes idées, mélangeant un peu les genres :  questionnements, besoins et relations. La problématique  prend son sens (tout du moins pour moi) une fois la carte créée…

Flash plugin or Javascript are turned off. Activate both and reload to view the mindmap

Lien vers la carte en flash

II.Scolatix : un système d’évaluation « pour l’élève »

Un système d’évaluation axé sur les objectifs de travail.

Ici, le système d’évaluation par objectif s’oriente du côté élève.

On cherche :

– à pouvoir influer sur le bilan global (pas de notion d’échec stigmatisant)

– cibler les objectifs de travail

– un suivi pour les parents.

– mise en valeur des progrès

-sens de l’interprétation des résultats pour l’élève

– bilan de la classe clair (item acquis par la classe ou non)

– bilan individuel dans le temps

 

Bien entendu ceci est un peu en défaveur de l’enseignant des parents et de l’institution.

  • C’est un système un peu plus chronophage surtout au début (question d’habitude).
  • La trace pose problème pour les travaux de groupe.
  • La note générée étant basé sur les acquis (de l’année) de l’élève, cette dernière évolue peu au 3e trimestre (nombre important d’items évalués).
  • Ce système fait moins sens pour les parents (peu habitué à ce système).

 

La journée du GRAF a lieu demain, on verra la suite, qu’en est-il des autres systèmes et surtout ai-je bien pensé à tout?

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Bref : Le projet débute…

(pour ceux qui n’ont pas vu le premier article)

Lundi :  première heure de la journée, les élèves pensent qu’ils ont Histoire-Géo.

Ils nous voient arriver à deux (moi, leur prof de maths et Mme Pasquier leur prof d’Histoire-Géo), certains penseront que je me suis encore trompé de semaine, qu’on est semaine 1 et non semaine 2.

Comme je reste avec ma collègue, lorsqu’on est dans les escaliers les élèves se souviennent : « Ha ouais avant les vacances, on avait parlé de vidéo! »

On les fait rentrer dans la salle. Le vidéoprojecteur est installé, mon ordinateur que j’ai apporté, affiche un tableur excel avec un tableau :

Les élèves se questionnent.

Ils s’assoient, avides de ce qu’on va leur montrer. « Les vidéos qu’on a faite vont-elles les motiver? »

On montrera donc deux vidéos, l’une a déjà été présentée sur le blog, et une seconde avec un élève.

Les élèves sourient, quelques-un rigolent mais ce n’est pas flagrant.

On leur montre les vidéos originales de BREF et NORMANFAITDESVIDEOS. Cela ne fait pas mouche avec BREF, l’humour est trop « adulte » , on s’en est rendu-compte (et en plus il faut bien choisir l’épisode car les scènes « hot » pullulent)….

Je ré-affiche le tableau. On demande à ce que les groupes soient constitués ( 3-4 élèves). Les groupes se font assez rapidement.

On leur demande de réfléchir à un thème qu’ils souhaiteraient aborder, on leur demande expressément d’avoir un contenu pédagogique à faire passer.

On leur laisse 10 minutes, on passe de groupe en groupe, on leur suggère nos idées (on avait réfléchi à des scénarii complets pendant les vacances).

L’heure touche à sa fin, les élèves se sont positionnés et certaines idées ont émergées.

Voilà le bilan de cette première heure…

Bonne surprise! Les jours qui ont suivis les élèves se sont impliqués, et travaillent chez eux sur le projet!

Ne voulant surtout pas que le « soufflet » retombe nous agissons rapidement, et installons les séances de manière rapprochée.

Afin de canaliser au mieux les écrits nous avons conçu des fiches outils.

Voir en plein écran

Le livret pour écrire les 4 textes : dispo ici

Bien entendu afin de leur montrer un exemple, nous avons fourni cet exemple basé sur la vidéo faite avec notre élève.

Voir en plein écran

 

Aujourd’hui, les 3e ont retravaillé, 3 groupes ont fourni des choses intéressantes, les autres piétinent un peu, une autre séance aura lieu avec mes 3 collègues, quelques tournages pourront commencer….

 

Ps : Pour les droits à l’image, les parents ont signé la feuille suivante  et la vidéo est disponible sur le site du collège : http://clg-bellevue-72.ac-nantes.fr

Les documents mis à disposition, le sont sous licence creative commons BY-NC-SA.

La suite

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons