Cinq petits jeux d’Evan etc.

En farfouillant sur le net, parfois on tombe sur des petits jeux mathématiques bien faits. Une raison de les diffuser.

Ils viennent du site evanetc.free.fr , les trois premiers sont accessibles à des élèves de 6e, le quatrième est accessible au 6e mais peut être utilisé en 5e pour les relatifs (déplacement avant-arrière), et le dernier est accessible aux 4e.

Amusez-vous bien!

 

 

 

 

 

 

 

source : http://evanetc.free.fr/index.php?page=886 http://evanetc.free.fr/index.php?page=885 http://evanetc.free.fr/index.php?page=626  http://evanetc.free.fr/index.php?page=625 http://evanetc.free.fr/index.php?page=627

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Journal Télévisé France 2, quand les graphiques sont effrayants!

Une petit surprise en regardant hier le JT de france 2 (déjà habitué à leur fameux expert « qui pense à notre place « sorti dont je ne sais d’où),

voilà un graphique bien louche qu’on nous offre sur un plateau.

 

 

Petite analyse :

Tout d’abord voici l’extrait du journal incriminé :


Vous n’avez rien remarqué?

 

La France a pourtant l’air, à s’y méprendre ,de dépenser deux fois moins d’argent que l’Allemagne dans la recherche. Bouh les vilains que nous sommes !!!

 

Quelle critique peut-on faire?

  • On n’affiche pas l’unité de mesure, ou plutôt elle est cachée (trouvez-la!)
  • L’échelle verticale est cachée en gris sur fond … gris, étonnant, non?
  • Les pourcentages écrits en blanc ne sont pas affichés longtemps, du moins le 2,82% , ce qui nous ne laisse pas beaucoup le temps de s’apercevoir que l’origine du graphique n’est pas visible et que donc il faut chercher l’échelle qui, elle, est cachée.
  • Que dire de l’échelle horizontale? Elle est inexistante. A s’y m’éprendre les lignes verticales ne signifient rien!

Ce sont peut-être des éléments mathématiques qui pourrait être discutés en classe à l’aide de cet extrait de journal.

D’ailleurs, je le propose en téléchargement ici.

Il s’agit de les rendre critiques  face aux informations et qu’ils soient capables de les analyser correctement….

Bref, l’esprit critique, une notion du socle commun.

PS : Je me suis amusé rapidement à refaire l’image qu’ils auraient pu et dû présenter :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

D’où vient le zéro?

Pour les vacances, après avoir trouvé un documentaire sur l’aventure des nombres (l’extraordinaire aventure du nombre 1), j’ai trouvé un petit court-métrage sur le zéro.

(Zéro est arrivé-é-e sans s’presser-é-e … hum, oups)

Une vidéo sur le 0

Voici un petit conte mathématique issu de curiosphère (francetv)

Il met en lumière la subtilité qu’il y a à marquer l’absence de quelque chose et de ne pas la représenter parce qu’elle n’existe pas.

J’ai toujours eu du mal à expliquer aux élèves, lorsque je fais un peu l’histoire de l’écriture des nombres, pourquoi le zéro a mis plus de temps à nous parvenir que les autres symboles.

Même s’il n’y a pas beaucoup de renseignements historiques, il met en lumière de façon pertinente le questionnement autour de zéro, son utilité et sa création.

Un petit (3 minutes) bijou à voir et revoir. J’en profite pour plébisciter curiosphère qui est une mine de documentaires.

Source : http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/36-culture-scientifique/111098-reportage-petits-contes-mathematiques-le-zero

Infos producteur

Producteur : Goldenia Studios; France Télévisions; Universcience
Réalisateur : Clémence Gandillot; Aurélien Rocland
Année : 2012

Résumé

Extrait : Petits Contes mathématiques

Dans cet épisode, issu de la série Petits contes mathématiques, le narrateur retrace l’histoire du zéro, inventé par Brahmagupta, astronome et poète indien. Le zéro est l’une des découvertes les plus importantes de l’histoire des mathématiques. Sans le zéro, il n’y aurait pas de note éliminatoire, pas de bons comptes qui font de bons amis et bien d’autres choses encore…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons