Le château de cartes des DUDU

Bon, je l’aurai attendu longtemps et malheureusement, j’ai appris la triste nouvelle de la part de Claire…

Le château s’est écroulé et non pas une fois, mais 4 fois.

Alors, est-ce un échec ?

Non, j’admire énormément la persévérance des élèves, l’ambition de leur projet, le fun de vouloir rendre réel quelque chose de complètement fou.

Bref, pour moi à travers cette expérience, je lis juste une belle réussite collective, celle de vouloir aller loin ensemble!

Donc bravo aux élèves de Claire, vous êtes des killers ! Je vous admire !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Course au produit : un petit jeu

Vous aimez les jeux de voitures?

Peut-être vous souvenez-vous des jeu sur papier qu’on pouvait faire au collège ou lycée pendant les cours qui nous ennuyaient un peu.

On pouvait faire accélérer notre voiture et la faire freiner etc…

J’ai mis à profit mon petit temps libre entre le travail donné en distanciel à mes élèves et mes séances de rééducation pour finir ce projet de jeu qui s’en rapproche (j’avais déjà bien commencé).

On a la même dynamique sans quadrillage toutefois le choix pour accélérer, freiner ou tourner est similaire, on imagine facilement la grille.

Et pour se déplacer nul besoin de clic (même si j’ai une version avec le clic), il faut donner le résultat de la multiplication de la voiture par l’endroit où l’on souhaite arriver.

Il y a un chrono, et il faut être le plus rapide et cerise sur le gâteau, les résultats sont stockés sur le site, donc on peut jouer contre le monde entier.

J’ai conçu deux circuits pour l’instant (et 20 tables associées à chaque fois, soit 40 courses potentielles), d’autres naîtront sans doute.

Pour avancer, la règle est simple!

Par exemple, si je veux aller sur la case 4 (en haut à droite), je dois écrire le résultat de 3×4 soit 12.

J’écris 12 :

J’appuie sur entrée pour valider mon résultat.

La voiture a avancé!

Il ne reste qu’à terminer le tour du circuit !

Voilà de quoi aire travailler les produits aux élèves de cycle 3 avec l’apprentissage de la vitesse et l’accélération :

https://www.mathix.org/course-produit/

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Avez-vous vu l’erreur sur ce panneau?

Bonjour à tous !

Voici un petit mail reçu de l’a part d’Anne STUDER de l’académie de Strasbourg. Gentiment elle m’a partagé une photo qu’elle a faite du zoo d’Amnéville. Une petite coquille s’y est cachée.

A travailler avec les élève de cycle 3 sur l’importance des unités de mesure.

Merci Anne!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Pour un peu de chantilly

Pour moi, c’est la fin d’année, en arrêt de travail pour quelques mois (arrêt prévu depuis … 2 ans, le centre hospitalier étant débordé entre le covid et les demandes d’accès aux soins), je vois donc la fin d’année se profiler pour mes élèves sans professeur de mathématiques. J’anticipe déjà que le rectorat n’arrivera pas à trouver un remplaçant (surtout en mathématiques)

J’en suis à préparer mes cours en distanciel pour palier ce manque de remplaçant.

Une situation ahurissante : en arrêt, je travaille.

D’un point de vue consciencieux, je compte que mes élèves réussissent. Je ne me sens pas capable de les abandonner alors que l’Éducation Nationale elle peinera à faire son job.

D’un point de vue égoïste, je retrouverai mes élèves l’année prochaine, j’aimerai qu’ils aient un niveau correct, ne pas les aider serait se tirer une balle dans le pied.

Donc je ronge mon frein, je me soigne et je travaille, je fais le deuil de mes vacances d’été aussi car l’arrêt va courir sur les deux mois (il n’était pas prévu aussi long et a été réévalué).

Puis j’ai vu M Blanquer se faire arroser de chantilly. Un acte délictueux, certes, mais bien peu par rapport à une Éducation Nationale qui peine à protéger ses élèves & ses professeurs. dont M Blanquer était le digne représentant.

Pour un peu de respect et une vraie reconnaissance de notre métier d’enseignants, on n’en serait pas à chercher des profs en 30′ en les recrutant à l’arrache prouvant également de surcroît qu’on peut penser qu’être prof c’est accessible et simple sans formation.

Pour un peu d’honnêteté, on pourrait avoir les chiffres d’inscription aux concours du CAPES car force est de constater que nous n’avons que les admissibles, nous laissant penser que de fait il n’y avait même pas eu assez de présents par rapport au nombres de poste à pourvoir.

Pour un peu de respect, on construirait l’école avec les gens de terrain, on serait capable de revenir en arrière sur des décisions où l’unanimité des profs sont contre, comme le changement de statut de directeur d’école.

Pour un peu de respect, de conscience de l’alourdissement de la tâche des directeurs, Christine RENON serait en vie ou même les choses auraient changé après son acte…

Pour un peu de respect et de protection, Samuel Paty serait en vie ou même les choses auraient changé…

Avec un peu de respect, la crise du covid se serait mieux passée, vous auriez évité de nous comparer à des personnes en vacances.

Avec un peu d’honnêteté, lors du COVID vous auriez reconnu qu’on n’était pas prêt et vous encore moins que nous. Que les parents qui se plaignaient à la radio en avait le droit et de les rembarrer en arguant qu’ils ne savaient pas utiliser internet était tout simplement malhonnête et honteux.

Avec un peu de respect, vous nous auriez envoyé directement et en avance pour nous laisser le temps pour adapter nos cours, les plans d’organisation pour contrer la crise au covid, au lieu de le diffuser via BFM.

Franchement M Blanquer, là où nous vous demandions de nous écouter, de nous protéger, nous et nos élèves, vous, égoïstement, vous n’êtes pas capable juste d’accepter que vous n’avez rien à faire en politique. Quel singe êtes-vous? Celui qui refuse d’écouter ou de voir ou de parler? Les trois à la fois?

Admettez seulement que vous avez participé à déstructurer le service public, précarisant le métier de l’enseignement, augmentant le turn-over des adultes dans les établissements que si l’école est restée ouverte lors du covid ce n’est certainement pas grâce à vous, pire vous avez participé à la désorganisation de ce que nous aurions pu faire nous-même en local.

En fait, vous avez seulement desservi l’État.

Là où deux collègues ont voulu vous signifier notre ras-le-bol car en 5 ans vous étiez sourds face aux ressentiments de vos réformes, aux craintes liés au recours massif au contractuels (augmentation de 25% en 5 ans de contractuels contre 0,6% pour les titulaires), la volonté de reconnaissance de notre métier, votre gestion chaotique de toutes les crises, ils n’ont vu qu’un acte où votre attention se serait enfin focalisée sur une colère légitime :

Aucun prof ne vous soutient.

Pour un peu de chantilly, vous prendrez peut-être conscience que vous avez fait beaucoup de mal et que les conséquences de votre quinquennat seront sur du long terme.

Ce qui est dommage, c’est que vous aviez les moyens et le temps d’éviter cette chantilly en désamorçant la situation dans laquelle vous nous avez mis.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Dans la catégorie belle erreur sur un journal

Voici un belle pépite d’Arnaud BOULAY, un collègue de mathématiques de la Sarthe! (Son twitter)

Idéal pour le cycle 3 sur l’écriture des nombres décimaux , représentation des nombres et/ou l’ordre des nombres décimaux.

A priori, ce serait une mauvaise écriture des nombres…

Merci Arnaud !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Créer ses ressources en ukrainien, s’adapter

Bon bah, me voilà avec 3 ukrainiens respectivement en 6e, 4e et 3e.(le vendredi après-midi c’est 3h avec les ukrainiens 6e 3e et 4e, je n’avais plus de voix, c’est rare que ça m’arrive, j’ai trop parlé et j’étais épuisé de trouver les stratégies pour communiquer avec eux.)

Les niveaux sont assez disparates, sans doute liés à la stabilité et environnement qu’ils ont trouvés en France.

Difficile pour eux de tout gérer émotionnellement, arriver dans un environnement où l’on ne comprend rien, l’école a été arêtée assez rapidement et pour une longue période. Il faut les mettre en réussite, les rassurer.

Avec une collègue qui devait leur faire cour de français FLE, mais régulièrement absente si bien que les élèves n’ont eu quasiment aucun cours, c’est compliqué pour eux, pour nous.

Les mettre en réussite, s’adapter à eux, essayer tant bien que mal de leur faire comprendre le français tout en parlant un peu anglais et du google traduction.

Avec des choix remplis de clichés : les mathématiques est un langage universel c’est facile. Ça ne tient pas du tout, on a tous un patois mathématiques. Les notations diffèrent, les astuces également et encore plus d’un pays à l’autre. Par contre, oui, il y a moyen de progresser sur certaines notions (pas toutes, exit : analyse de document et tâches complexes, on fait des statistiques ou probabilités comment?)

La CASNAV nous avait plutôt orienté à leurs parler exclusivement français et faire des gestes. Pour moi, cela reste incompatible avec la tâche de les mettre en réussite mathématique.

En gros ils ont la ressource mathématique à disposition et quand ils feront les exercices, je leurs parlerai en français peu à peu. Mais déjà, je leur fournis un point de repère sur lequel ils doivent s’attacher.

Les mettre en réussite, les rassurer, puis ensuite leur parler doucement en français

J’ai vu que notre gouvernement nous a lâché juste les livres en ukrainien qu’ils ont mis à disposition… Juste inutile, mais vraiment inutile! A quoi cela pourrait servir ce genre de document?

J’ai donc commencé à traduire mes cours en ukrainien et donner MES vidéos youtube (vive la traduction avec sous-titre), ma manière de faire.

Bref, j’ai donc débuté par les fractions avec Maria, mon élève de 3e, qui avait tout oublié (mais c’est revenu vite).

En 4e, Diana, avec elle, on communique mieux, ça fait quelques jours de plus qu’elle est là, elle est dans les équations , en pleine réussite (même si elle m’a parlé de discriminant chose qu’elle n’a pas réussie vraiment à me montrer ses capacités, elle devait sans doute le découvrir quand elle était en Ukraine) et on a eu quelques soucis avec les relatifs (j’ai même fait la traduction pour le jeu du rullo somme)

Pour Emmanuel (qui a remplacé mon Eduard qui lui est reparti en école primaire), en 6e, je n’ai pas encore réussi à mesurer son niveau mathématique (la CASNAV est débordé et nous n’avons aucun retour des tests ou même s’ils ont été effectués).

Les multiplications avec nombres décimaux n’est pas acquise, j’ai tenté ensuite sur la symétrie axiale, notion qu’il découvrait, on a plié, on a plié plein de feuilles. On est loin de tracer la médiatrice.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le jeu du calisson, vous connaissez ?

Bonjour à tous !

Voici un projet qui m’a pris quelques jours suite à un tweet d’Olivier Longuet qui galérait avec un programmation python dans laquelle il souhaitait que les gens jouent ses grilles. J’ai donc entrepris de refaire le programme en JS/HTML afin de jouer et proposer des grilles.

Il y a hyper longtemps, j’avais cherché à générer des grilles en vain (trop de ressources de calculs car je n’arrivais pas à virer suffisamment tôt les cas non fonctionnels).

Bref, j’ai donc entrepris de faire un générateur de grilles manuel (ie on peut ordonner au script de présenter un grille à jouer) car Olivier souhaitait rendre l’expérience utilisateur plus fun et pratique.

Après quelques échanges et corrections/améliorations du script, j’ai ajouté un blog dans lequel Olivier publie les grilles!

Tout est jouable en cligne et même sur téléphone!

Voici le site du blog du calisson :

Le Jeu du calisson – Un jeu créé par Olivier Longuet (mathix.org)

(vous y trouverez toutes les grilles qu’il a publiée et qu’il continue de publier)

Voici un exemple de grille proposée

Le jeu c’est quoi?

Alors il suffit de dessiner les arêtes manquantes pour que cela représente un empilement de « caisses » dans un entrepôt mais attention la hauteur des piles de cubes doit être égale plus grande au fur et à mesure que l’on va vers le fond.

Mathématiquement cela correspond à créer un pavage de losanges dont un tiers seront orientés en diagonale gauche , l’autre tiers horizontalement et le dernier tiers en diagonale droite.

Image

Cela donc des casse-têtes sans besoin de connaissances mathématiques.

Où trouver les grilles ?

Qu’est-ce que vous attendez pour jouer?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Nouveau petit jeu : Grille-Nb-Op , un jeu sur la création d’égalités croisées.

Bonjour à tous !

Voilà un petit projet sur un jeu d’égalités croisées, ce petit jeu peut permettre de travailler la perception du signe égal comme égalité de quantité à partir d’expression et non un aboutissement de calcul.

J’ai créé deux niveaux.

Un niveau 2×2 et un niveau 3×3. au vu du nombre de calcul pour vérifier l’unicité de la solution dans le 3×3, j’ai fait deux boutons « générer » (l’un des deux ne vérifie pas l’unicité de la solution, le calcul de vérification pouvant être très long).

Le 2×2 est vraiment orienté début de cycle 3.

Le 3×3 est intéressant car on peut adopter des stratégies intéressantes sur certains grilles et est orienté fin cycle 3.

C’est sans nul doute un générateur que je mettrai à profit pour le rallye maths l’année prochaine.

Pour l’utiliser c’est par là :

https://www.mathix.org/grille-nb-op/

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons