Auteur : Arnaud Durand

Enseignant de mathématiques : collège Belle-vue de Loué Président de l'association "scolatix.org" : les tices pour l'école" Membre de l'équipe du "Rallye mathématique de la Sarthe" Administrateur et contributeur du planet educalibre blog : mathix.org

scratch 3 en offline sur tout support

Voilà un bien épineux problème. Je suis sous linux et il n’existe pas de version scratch3.0 offline pour linux.

J’ai donc un premier temps repris une archive zip que l’académie de grenoble met à disposition et qu’il suffit de décompresser et lancer index.html.

Bon seul petit hic, ce n’est pas tout-à-fait la dernière version (cela se voit notamment sur le choix de langue qui n’est pas identique à la version proposée sur le site de scratch.edu). On voit également qu’on peut modifier le nom du projet pour l’enregistrement directement.

J’ai donc commencé à chercher comment compiler la dernière version de scratch et je l’ai mise à disposition pour vous!

Je vais vous indiquer aussi la méthode pour compiler sa propre version de scratch.

I.La version mathix de scratch.

J’ai donc ôté les trucs inutiles et notamment les parties qui ne sont pas possibles d’utiliser en hors-ligne (partage, compte personnel etc.)

C’est accessible ici
Et la version hors-ligne est téléchargeable là. il suffit ensuite d’exécuter le fichier index.html avec un explorateur internet.

Ce côté pratique c’est que c’est utilisable également sur des pcs où on ne peut installer la version desktop pour des raisons de privation de droits d’administration .

II. Comment faire soi-même la compilation de scratch?

Il faut au préalable installer git, npm et nodejs.

Voici la procédure sous linux que j’ai faite. (pour windows ce sont les mêmes commandes dans un prompt)

J’ai cloné le dépôt git de scratch (on récupère en fait le programme scratch) :

git clone https://github.com/LLK/scratch-gui.git
cd scratch-gui

Puis pour le compiler (ça prend quelques minutes)

rpm run build

(pour cacher certains boutons, j’ai modifié, avant compilation, les fichiers css en ajoutant des display:none )

Pour tester votre version en live (pas besoin donc de recompiler scratch ce qui peut mettre quelques minutes), on peut passer par son exécution direct.

npm start

et vous aurez accès à votre version en allant sur http://0.0.0.0:8601 (voici ci-dessous ce qu’on obtient en lançant la commande)

Maintenant il y a plus qu’à!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un technique pour calculer les produits de 2 facteurs compris entre 1 et 20.

On sait tous (enfin presque) nos tables de multiplications jusqu’à  10 \times 10 .

Ici, il s’agit d’aller jusqu’à 20 \times 20 ! Oui , oui !! Et super facilement!

Allez hop zoup une vidéo pour expliquer tout ça, je vous reprends après :

Prenons encore un autre exemple! Calculer facilement 14 \times 18.

Cela se fait en 3 étapes

  1. Vous calculez les produits des unités 4 \times 8 = 32.
  2. Toujours sur ce même produit : vous transférez les unités d’un facteur à l’autre, cela vous donne un produit simple à calculer (une multiplication par 10), 14 10 et 1822 : 10×22 que vous calculerez : 220
  3. On ajoute les deux résultats : 32+220=252.

Et c’est tout!! Magique, non?

Alors moi j’aime plutôt les explications, passons au calcul littéral pour le démontrer (une activité en 4e ou 3e peut-être faite sur ça)

Considérons le produit avec a<10 et b<10 (a et b sont les unités) : (10+a) \times (10+b)

La technique de calculs qu’on utilise est donc 10 \times (10+b+a) + a \times b

Il faut donc démontrer que (10+a) \times (10+b)=10 \times (10+b+a) + a \times b

On peut développer et réduire les deux expressions pour montrer qu’elles sont égales :

(10+a) \times (10+b) = 10 \times 10 + a \times 10 +10 \times b + a \times b = 100 + 10a+10b+ab 10 \times (10+b+a) + a \times b = 10 \times 10 +  10 \times b +10 \times a + a \times b = 100 + 10a+10b+ab

CQFD!

Alors cela ne marche pas si un des deux facteurs est inférieur à 10… mais ça devient quand même plus simple!

Par exemple : 16 \times 8

  1. On calcule d’abord 6\times 8 = 48
  2. On calcule ensuite le produit 10 \times 8 = 80
  3. 48+80=128

Bon là, la démonstration va quasiment de soi, c’est comme cela qu’on poserait la multiplication. (sinon un simple développement pour le démontrer avec le calcul littéral)

Alors maintenant mes chers élèves plus aucune excuses de ne pas savoir calculer jusqu’à 20!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Permis rapporteur version 21

Bonjour à tous!

Là, je vais vous parler collaboration! Si, si car j’ai un chouette collègue, Mathieu ILHE (enseignant à Muret) qui m’a dit : « Ma collègue veut pas utiliser ton permis, car l’orientation du rapporteur à la molette, bof bof etc« .

Bref, loin de vouloir juste être demandeur de fonctionnalités, il m’a proposé son aide, le pauvre, il ne savait pas où il mettait les pieds! Je lui ai donné mon programme (qui avec un simple enregistrement de la page avec firefox permet de l’avoir, mais je lui ai donné proprement).

Il m’a fait remarqué que j’avais commenté la fonctionnalité de magnétisme pour centrer le rapporteur (si on s’approche suffisamment du sommet de l’angle, le rapporteur s’y fixe comme un aimant), je l’ai décommenté. Groumph, je sais même plus pourquoi je l’avais commenté. Donc c’est une nouveauté!

Bref, il a cherché comment gérer à la souris en clique gauche la rotation du rapporteur, il m’a apporté une solution infructueuse mais qui m’a bien aidé et pif paf pouf, j’ai trouvé ce matin comment faire et par delà même j’ai fini par trouvé le bug de rotation que j’avais pour les tablettes !

En fait, sans lui, je m’y serais jamais replongé, j’aurais pas eu l’idée de gérer le clic gauche en fonction de si on clique sur le rapporteur ou juste au-dessus. Bref un grand Merci Mathieu!

Pour le voir en action, c’est par là!

Ou sinon directement ci-dessous

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons