Catégorie : histoire des maths

Math.ing : une nouvelle série de vidéos!

blank

Youp!

En surfant sur le web à la recherche de trucs de maths sympas, j’ai trouvé une super belle pépite sur lille1.tv!

blank

La série « Math.ing », à prononcer « mathine » (à la mode anglaise, quoi!!).

Bref, pour ce premier épisode, on trouve une très belle utilité aux mathématiques collégiennes ou comment les grecs ont fait des calculs de dingue. Navigant entre les exemples concrets et l’histoire des mathématiques, c’est juste génial!!

Largement adapté pour nos élèves collégiens, à voir et revoir!

Télécharger

Code pour intégrer la vidéo à vos articles :<iframe allowfullscreen="true" style="border:none;width:480px;height:480px" src="https://mathix.org/video/problemes_ouverts/integrateur/index.php?url=https://mathix.org/video/Math_ing/Math_ing_les_triangles_et_l_astronomie.mp4" />

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le 8 mars, la journée des droits de la femme : Ada Lovelace

Salut à tous!

blankBon bah, voilà que je cherchais un petit documentaire vidéo à partager et voilà que Chantal Hublet m’en partage un qui plus est, ça correspond à cette journée particulière, quoi rêver de mieux?

Déjà merci Chantal, c’est tip top de ta part! (pour ceux qui connaissent pas Chantal, c’est un collègue de mathématiques bruxelloise sympa comme tout! )

Bref, ici on parle d’Ada Lovelace, première créatrice d’un langage informatique utilisé pour l’ancêtre de l’ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage, son histoire est contée avec des legos en stop-motion fait par MonsieurCaron chaîne Scilabus. Le rendu est super sympa.

Utilisable au collège comme élément de  culture informatique!

Télécharger

Bon visionnage!!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Lecture : Fous d’équations, Les 24 plus belles équations de l’univers

41-eCCvxWgL._SX347_BO1,204,203,200_Ça y est je l’ai fini, et plutôt rapidement, les 2 derniers tiers du bouquin en une seule après-midi.

Le livre dans l’ensemble est plutôt bien, voir même très bien.

Chaque équation est décrite pour ce qu’elle est et la description s’inscrit dans le contexte historique.

On parle des savants, beaucoup d’anecdotes, dont celle sur Abel, Galois ou même Fermat.

J’ai même appris de nouvelles choses, par exemple que Cauchy avait aussi perdu un manuscrit d’Abel, les histoires de plagia, etc…

Bon la grande moitié du bouquin parle d’équation mathématiques, après cela se corse un peu, on attaque les équations aux dérivées partielles. En fait, on observe entre autres des équations liées à des phénomènes physiques (mécanique des fluides, propagation de la chaleur), on navigue entre physique et mathématiques…

Mais ce parallèle est intéressant, on remarque vraiment que parfois la physique-chimie a précédé les mathématiques ou inversement (voir les quaternions par exemple qui ont été redécouvert…).

On retrouve aussi E=mc² et même des explications sur comment y est arrivé Einstein, cool, non?

Les 3 dernières équations sont par contre assez ardues, avec les attracteurs de Lorenz et  la théorie du Chaos et Black-Schole (moi qui ai une sainte horreur de l’économie…). L’auteur , Dana Mackenzie, s’évertue à essayer d’expliquer ce que c’est plus précisément, bon j’avoue je n’ai pas tout compris, alors que même j’avais étudié cela…

Mais franchement le livre est vraiment bien, je suis bien content de l’avoir eu! Dans l’ensemble c’est très bien expliqué, même si pour la fin il faut un bagage de mathématiques solide.

A savoir, ce livre n’est pas franchement destiné à un public collégien ou lycéen, je dirai plus étudiant en mathématiques, ou du moins en sciences, et largement accessible pour les professeurs de mathématiques, de quoi enrichir vos anecdotes pendant vos cours!!

PS : Ah si, une petite erreur de frappe p130,

où l’expression des nombres premiers

de la forme 2^2^k +1 n’est pas écrite…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Petite conférence sur les axiomes d’Euclide : et si le théorème de Pythagore n’existait pas.

silethdepyth

Bonjour à tous et bonne année!!

Pour commencer cette nouvelle année qui, je l’espère, nous réservera de belles surprise, je vous propose une petite conférence de 15 minutes sur les axiomes d’Euclide ou plutôt le 5e axiome.

C’est une conférence d’Etienne Ghys organisée par l’école normal supérieure OHNK et universcience : « Les ERNEST ».

La conférence est bien menée, on part du théorème de Pythagore, comment il a été démontré, pour en revenir aux axiomes et au possible rejet de cet axiome, la géométrie hyperbolique et enfin la non-véracité du théorème de Pythagore dans cette géométrie et ça en 15 minutes, c’est juste excellent!

Cette vidéo est accessible aux élèves de 4e et 3e, pour les 6emes et 5ems en théorie c’est possible mais j’ai peur que cela aille vite.

A voir et revoir.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un livre d’histoire des sciences : Dans l’œil du compas

Depuis quelques mois, j’achète quelques très vieux bouquins de maths et des plus récents en histoire des sciences.

bezout-traiteCa a commencé lorsque je me suis acheté un livre de maths de Bezout de 1770 et le même bouquin réédité en 1806 avec beaucoup de rajouts (notamment les notations etc).

Et puis, plus récemment, on m’avait offert un bouquin sur l’histoire des mathématiques/sciences, il est vrai qu’il est dur d’en trouver de qualité et qui ne dégoûte pas dès les premières pages. J’en ai quelques uns, où j’ai vraiment souffert pour les lire jusqu’au bout!

Ce bouquin dont je vais parler est vraiment superbement bien écrit. Il se lit comme un roman! Beaucoup d’anecdotes qui permettent quelques « pauses ». Vraiment bien!

Dans l’œil du compas (Léonard Mlodinov)

Ce bouquin parle de l’évolution de la pensée scientifique quant à l’espace. (je parle de l’espace  en tant que dimension mathématique).

livreoeilducompasD’abord, on démarre à l’antiquité grec, Pythagore Thalès et Euclide. On évoque tel une enquête, les doutes que les divers mathématiciens ont eu avec ce 5e postulat d’Euclide. Comment l’ont-ils rejeté pour former une nouvelle géométrie (non euclidienne) alias la géométrie hyperbolique avec notamment Gauss, Riemann  et puis comment une 4e dimension qu’est le temps est venue interférer cette géométrie pour parler d’espace-temps.

Vient enfin la relativité avec Albert Einstein, puis cette anomalie ce manque de cohérence entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, la théorie des cordes, puis les 5 théories des cordes qui en découlent, pour en venir à la théorie M.

Le livre s’attache à expliquer les différentes théories en essayant de rester le plus à la portée du lecteur.

J’admets avoir eu un peu de mal avec la théorie M et celle des cordes. On y lit beaucoup de termes physiciens qui peuvent déconcerter, mais ce qu’il y a de formidable dans ce livre c’est qu’à chaque découverte, on y rattache tout le contexte historique, comment a-t-il été découvert, pourquoi et dans quelles circonstances?

Bref, pour les férus d’histoire des sciences, je conseille vraiment ce livre!

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un peu d’histoire des maths : la mesure égyptienne.

Je reviens d’un petit weekend à Paris, ma p’tite femme et moi, on en a profité pour aller au Louvre, depuis le temps que j’avais envie de voir la galerie égyptienne.

C’est beau et grand! Certaines pièces sont impressionnantes! (A se demander par où sont passées ces oeuvres historiques!).

Mais ce qui a retenu le plus mon attention fût la coudée royale exposée dans une des premières pièces.

copie de coudee

 

Uniquement avec cette pièce, on peut comprendre pas mal de choses sur le fonctionnement des égyptiens!

I. Les principales graduations :

doigtOn y retrouve les graduations communes, le doigt.

Ici on a 28 cases qui correspondent à 28 « doigts« .

 

Ensuite vient la « paume » à ne pas confondre avec la « palme » qui est une unité moyenâgeuse comme certains sites incite à le croire.

La paume est indiquée par le symbole de la main (pouce recroquevillé).

D’ailleurs, si vous faites attention au début de la coudée, vous trouverez les inscriptions :

débutcoudée1 doigt, 2 doigts, 3 doigts, paume (4 doigts) et main (5 doigts).

Mais ici, ce qu’il y a de surprenant, c’est qu’ensuite, les principales graduations vont de 4 doigts en 4 doigts (et non de 5 en 5 comme chez nous) :

La paume (4 doigts), la double paume (8 doigts), petit empan (12 doigts), grand empan (16 doigts), coudée-remen (20 doigts), petite coudée ou coudée naturelle (24 doigts), coudée royale (28 doigts, qui est en fait l’idée d’une coudée naturelle plus une paume).

J’ai entouré à chaque fois le symbole citant l’unité de mesure à laquelle il correspond.

coudée-mesure

 

La coudée royale pour simplifier (image issue du documentaire « L’extraordinaire aventure du chiffre 1 »)  :

coudée-royale

 

Donc en fait tout le système de mesure repose sur les dimensions « humaines », terrible, non?

 

II. Les fractions de doigt

fractionsSur la droite de la coudée, on remarque que les doigts ont été subdivisés d’abord en 2, puis 3, puis 4 …. jusqu’à 16.

Comment le sait-on facilement (sans tout compter)?

Et bien il faut lire les hiéroglyphes :

Hiero_chiffre_1 signifie « un », Hiero_chiffre_10signifie « dix ».

En y regardant de plus près, le nombre de subdivisions est indiqué :

division

, ici le doigt (unité de base) a été découpé en 5.

fraction2

, ici le doigt a été découpé en 9.

Terrible, hein?

 

La comptabilité du pharaon suite à une guerre.

Ensuite, on a vu une grande pièce du musée :

IMG_7392

 

Il y a énormément de nombres égyptiens, prêts à être traduits (cliquez sur chaque image):

Une petite aide :

Symbole Valeur
Hiero_chiffre_1 1
Hiero_chiffre_10 10
21px-Hiero_chiffre_100.svg 100
30px-Lotus-stylized-1000.svg 1 000
Hiero_chiffre_10K 10 000
Hiero_chiffre_100K 100 000
Hiero_chiffre_1M 1 000 000

Bonne traduction !!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le saviez-vous : Quel est le point commun entre les présidents des EU et le théorème de Pythagore?

Voilà, en vacances!

B9T1cB2IIAA2zqbAvec quelques bonnes nouvelles, tout d’abord pour la petite histoire, je fais parti d’un petit groupe de travail autour des vidéos pour la pédagogie inversée. Lors des présentations, un des membres, Daniel Vieira-Do-Vale membre Sésamath, m’a informé qu’il avait placé un des problèmes DUDU dans les cahiers sésamath de 1ère en Lycée Pro.

La classe!

La manuel est en cours d’élaboration .

LP-sesamath

 

viaeducSinon deuxième nouvelle! J’ai eu un message de la dgesco.drdie, m’informant que la CARDIE de Nantes avait transmis le projet les Problèmes DUDU en tant que Candidat pour la Journée nationale de l’innovation 2015.

Ils nous invitaient à poster une ressource présentant les problèmes DUDU sur viaeduc pour ceux qui y ont un compte, c’est là :  http://experimentation.viaeduc.fr/publication/6154

Normalement le 20 février, on devrait savoir si on sera sélectionné pour être présent ou non à cette journée.

Croisons les doigts!

Bref, passons sur ces deux nouvelles!  Je me suis mis en tête de poursuivre les épisodes de « Le saviez-vous?« .

Voici donc le 8ème épisode sur le point commun entre le théorème de Pythagore et les présidents des États-Unis!

Bon visionnage!!

Télécharger

Télécharger (flv)

La série est disponible ici.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le saviez-vous ? : Le latin a été utilisé jusqu’à très récemment par les mathématiciens!

Voicaplà le 7e épisode, sur le latin, épisode qui fait suite à la lecture d’un petit bouquin sur l’histoire des mathématiques qui se lit comme un roman, j’ai approfondi les recherches et produit la vidéo.

Le Latin comme langue scientifique pour les mathématiciens français.

 

télécharger

télécharger (flv)

Les autres épisodes sont toujours là.

 

La lettre en entier de Blaise PASCAL à FERMAT.

D’ailleurs on y trouve aussi le théorème que la somme des entiers de 1 jusqu’à n vaut n x (n+1)/2

Voir en plein écran

source : http://gallica.bnf.fr/

Bon visionnage et bon réveillon!

A l’année prochaine!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le saviez-vous? :  »D’où vient le symbole racine carrée? »

Un nouvel épisode sur l’origine de la racine carrée de 2.

Car oui, sous ce terrible nombre se cache une petite histoire sur le symbole utilisé pour le désigner.

Tout d’abord, l’origine du symbole de la racine carrée reste soumise à plusieurs hypothèses :

  • Ici, je vous expose celle où la petite racine carrée proviendrait d’une déformation du r de Radix (racine en Latin) par Rudolff, la plus communément admise.
  • Mais pour d’autres,Rudolff aurait choisi de faire des carrés qui se serait déformé avec l’usage de la plume.Transformation d'un point en symbole de racine
  • Enfin, dernière théorie, le signe de la racine carrée est semblable au signe de l’alphabet arabe qui désigne ‘Jiim’ : 55px-Jiim-individua.svgéquivalent en Francais du ‘J’, et le nom de racine carrée en Arabe est ‘jadr morabaa‘ ; ‘jadr’ أَصْل ici veut dire racine. L’origine du signe de la racine carrée serait arabe.

Information supplémentaire, on nommait racine carrée, dans l’idée après avoir calculé l’aire du carré, on revenait en arrière (revenir à la racine) pour deviner la longueur de ce côté (Latus….)

 

Bon visionnage.

Sachez que la série des « Le Saviez-vous? »  est dispo ici

 

 

 

sources documentaires : http://therese.eveilleau.pagesperso-orange.fr/pages/truc_mat/textes/r_carree_anc.htm

www.maths-et-tiques.fr/telech/Rac_carr1.doc

 

Télécharger mp4

Télécharger flv

Télécharger webm

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le fabuleux destin de la racine de 2

Une petite perle trouvée sur le web!!

histoire_de_racine

Une conférence expliquant l’origine de la racine de 2  comme constante mathématique à travers l’histoire faite par Benoit Rittaud en 2006.

Même si parfois le maître de conférence parait hésitant au début, cela devient captivant après un bon quart d’heure.

A la moitié de la vidéo on change de conférence (problème technique) et on reprend avec le même interlocuteur Benoit Rittaud, qui semble plus à l’aise.

On parle de la racine de 2 à travers la musique, l’architecture, les feuilles A4, des timbres fiscaux, les mines des crayons, ( en passant par les claviers), l’analyse des décimales de la racine de 2, les fractions continues….

Il est clair que racine de 2 n’a pas encore dévoilé tous ses mystères.

A partir de la 120e minute, ce sont des questions des auditeurs.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

‘Le saviez-vous?’ : D’où viennent les symboles 1, 2 et 3?

shot0001.png4e épisode de la petite série « Le Saviez-vous? » 

C’est donc une petite explication sur l’origine des symboles 1 , 2 et 3… que je vous livre.

Eh oui!!Cette origine remonte directement de notre manière de représenter les quantités 1 , 2 et 3 par des bâtons!

savoir
Bon visionnage!

 

La série complète sera disponible ici.

Télécharger l’épisode

PS :

Je profite de cet article pour vous indiquer un p’tit nouveau qui s’inscrit dans la blogosphère française de l’enseignement des maths.

Pas mal de réflexions et un questionnement plutôt pertinent :

Site de réflexions pédagogiques de Marc Rolland

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

‘Le saviez-vous?’ : Connaissez-vous le rapport entre nos règles graduées et les chiffres romains?

shot0004

Me revoilà de retour de vacances.

savoir
Je me suis remis à ma petite série « Le saviez-vous?« .
Voici le 3e épisode, sur le rapport entre les chiffres romains et nos règles graduées.
Bien entendu, cette explication sur les origines des chiffres romains en est une parmi d’autres, il y a toujours des litiges, c’est celle la plus probable.

nb_premier_os_IshangoElle remonte à l’origine des encoches que l’on faisait sur les bâtons comme le bâton d’Ishango.

 

 

 

Bon visionnage!

 

La série complète sera disponible ici.

Télécharger l’épisode

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le saviez-vous? : D’où vient le mot ‘décimer’?

savoirVoilà j’ai continué sur ma lancée….

Voici le 2e épisode de la série : l’origine un peu spéciale du mot décimer.

 

Toutes les anecdotes sont issues de livres et/ou de cours  d’enseignants de facultés en histoire des sciences.

 

armée

La série complète sera disponible ici.

Télécharger l’épisode

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

‘Le saviez-vous?’ : une petite série sur les anecdotes mathématiques….

savoirVoilà, avec les collègues lors de notre réunion de fin d’année, on a décidé de rajouter des petits écrits culturels dans nos devoirs.

J’ai donc commencé à écrire des petites anecdotes mathématiques que je connaissais et je suis parti à la recherche de celle qui m’étais inconnues.

Afin de les partager (ça peut toujours être utile), j’ai créé sur le site une page dédié à ces anecdotes. Un simple copier-coller suffira pour en ajouter une à vos devoirs ou cours.

Je ne me suis pas arrêté là!

J’ai créé aussi une petit série web sur les « Le saviez-vous? » . Cela prend la forme d’épisode très court entre 30s et 1mn sur ces anecdotes. Car lire c’est peu attrayant pour certains élèves quoi de plus simple que de voir (je sais certains y verront une certaine forme de passivité, mais on passe plus d’information à l’oral qu’à l’écrit, par exemple pour montrer l’évolution phonique c’est difficile à l’écrit!)

Voici le premier épisode sur l’origine du mot onze (et par extension douze treize quatorze quinze et seize) :

La série complète sera disponible ici.

Télécharger l’épisode

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Le BEPC de l’académie de Rennes de 1951, c’était comment?

Traînant du côté de la Bretagne par ce beau temps, bien reposant, voilà qu’on me tend un vieux morceau de papier, tout jauni sur lequel je lis » BREVET d’ETUDES du 1er Cycle du Second Degré 1ère session 1951″.

Intrigué, je me penche sur le sujet!

Le premier quoiqu’un peu difficile est complètement accessible aux élèves de 3e et traite des vitesses, fonctions affines et linéaires.

Le second fait appel à la puissance d’un point par rapport à un cercle et est donc inaccessible aux collégiens.

Je vous livre le sujet et quelques éléments de réponses pour le 2e exercice, le premier je risque de le donner à mes p’tits élèves pour voir.

BEPC1951-petit

Pour la culture : La puissance d’un point M par rapport à un cercle de centre O et de rayon r est donné par

P(M) = OM² – r²

Et si deux points A et B du cercle sont sur une droite passant par ce point M, alors MA.MB=P(M).

Et donc cela permet de montrer que 4 points sont sur le même cercle si MA.MB=MC.MD.

Par ailleurs, si A et B sont confondus (en A), on retrouve le théorème de Pythagore (car la droite devient tangente du cercle, il y a donc un angle droit) alors MA²=OM²-r² d’où MA²=OM²-OA² doit MA²+OA²=OM²

Voici la figure que l’on doit obtenir.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Animation sur la probabilité

Francis_Galton_1850sOn fouille et on trouve!

Trouvée ici ou l’animation reprend l’expérience de Galton.

Elle permet d’évoquer la courbe de Gauss, on est en léger hors-programme pour les 3e.

 

Cela peut être intéressant de parler d’équiprobabilité et de calculer le nombre de parcours possibles pour chaque réceptacle. On peut calculer ainsi la répartition des probabilités.

 

 

Pour le voir en grand, se rendre ici.

 

A essayer?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Petit documentaire : le secret d’Archimède

Domenico-Fetti Archimedes 1620En fouillant le web, on trouve des perles.

Voici le documentaire disponible ici .
Le documentaire parle de la vie d’Archimède à travers un manuscrit de ce dernier retrouvé assez récemment. Il est intéressant à tout points de vus que ce soit sur l’étude des reliques historiques que le génie de cet homme bien en avance sur son temps.
Ce film est à voir, cependant je ne suis pas sûr que les élèves de collèges puissent être en mesure d’apprécier ce documentaire.
Mais pour le fan d’histoire des science! A voir absolument!

Réalisé par John Lynch en 2002
Synopsis :  C’est l’histoire d’un livre qui aurait pu changer l’histoire du monde. Perdu pendant plus de 1000 ans, il contient la mémoire et l’esprit d’un génie mathématique, des siècles en avance sur son époque : Archimède. Au cours de sa vie, Archimède fut célèbre pour ses inventions et notamment ses machines de guerre. A sa mort, les mathématiques grecs ont très vite décliné mais ses écrits, eux, traversèrent le temps. Au 12e siècle, un moine copiste se servit des pages écrites par Archimède pour en faire un livre de prière. Les travaux d’Archimède tombèrent dans l’oubli en entier.
J’ai cherché et n’ai trouvé aucun moyen acheter ce documentaire.
La vidéo n’est pas hébergée sur mon site.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Pi : une petite histoire

pi-conte

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fouillé dans « les contes mathématiques« , et voilà que je retrouve une petite vidéo que j’avais vu il y a fort longtemps!

Quoi de mieux pour commencer l’année qu’une petite vidéo de 2 minutes expliquant dans les grandes lignes le calcul de Pi ?

Bon visionnage !

Accessible pour les élèves de 6emes, expliquant la démarche expérimentale basique pour approximer pi, puis celle d’Archimède qu’Al Kashi a repris de manière plus poussée : « pour  un cercle 600 000 fois plus grand que l’équateur terrestre, l’incertitude doit être inférieure à « un crin de cheval« .

On retrouve également le lien entre le périmètre et

le diamètre comme le lien entre l’aire et le carré du rayon.

Au passage : Bonne année!!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons
blank

Quel est le point commun entre un ananas, un lapin et la tour de Pise?

kesako-nbdor

Une bonne introduction sur le nombre d’or et la suite de Fibonacci.

Une impression parfois de déjà vu, en effet, le coup de l’angle d’or expliquant la position des feuilles sur une plante, me rappelle un peu ces trois vidéos

Mais elle reste néanmoins très synthétique et est utile pour les anglophobes, kesako réussit le pari de décrire un bout d’histoire des mathématiques et en même temps  de mettre au grand jour le mystérieux nombre d’or. A voir!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons