Catégorie : vie d’enseignant

Et si vous passiez sous Peertube?

Alors qu’est-ce que Peertube et pourquoi maintenant?

Alors il faut savoir que Apps.educations.fr était en phase de béta qui prendra fin en juillet pour la version finale pour l’année prochaine. J’ai été destinataire comme tout ceux qui fonctionne sous la béta d’un mail pour aller sur la version finale et transférer toutes les vidéos.

Maintenant que c’était la version finale, j’ai donc entrepris de basculer pas loin de 350 vidéos du site mathix !( et encore, il en reste quelques unes).

J’ai donc créé 4 chaînes principales en plus de la chaîne par défaut :

  • Les problèmes DUDU
  • La preuve par DU²
  • Les problèmes ouverts
  • Des exemples de cours
  • La chaîne par défaut.

Oui mais qu’est-ce que Peertube?

C’est grosso-modo pour l’utilisateur un youtube sans pub et le compte est institutionnel (le serveur est un serveur institutionnel même si peertube est un programme libre qui est déployé sur beaucoup de serveurs)

Peertube est d’autant plus puissant que lorsqu’on regarde une vidéo on partage sa connexion en envoyant des morceaux de la vidéo que l’on voit à d’autres personnes qui veulent la regarder , cela se fait avec le protocole P2P, peut-être que certains ont connu Emule, c’est le même protocole (on téléchargeait en même temps on envoyait). Cela soulage donc le serveur principal qui possède les vidéos.

Enfin l’éducation nationale se dote de programmes modernes et libres!

Le lecteur-vidéo de la galerie basculera sur celui de Peertube au lieu de Youtube par défaut. (cela garanti la non présence de pub et tracker)

Voici mes chaînes, cliquer sur les images :

blank
blank
blank

Par contre,je continuerai à publier sur youtube, toutefois j’afficherai les vidéos via peertube et je vous encourage à utiliser ces liens, car pas de pub!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Les DUDU voulaient construire un château de cartes et des élèves relèvent le pari !

Rah, j’ai titillé Claire Lommé pour que le château soit fait!

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager le travail en cours des loulous de Claire, ‘faut dire ce sont de vrais fou-furieux !

Vont-ils réussir à atteindre le plafond? Combien de cartes vont-ils utiliser? Quels poids ça fera ?

Rahhhhhh tant de questions mathématiques ! Mieux que notre vidéo, un défi grandeur nature!

blank

Chapeau les élèves franchement ! Faire correspondre la réalité à la théorie c’est juste THE KIF!

Hâte de voir la fin!

blank

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Et si vous passiez sous linux ?

Oula ça fait longtemps que je me dis qu’il faudrait que je fasse un article digne de ce nom envers ce système d’exploitation, voir même cette philosophie aux valeurs qui sont très de celles que véhicule l’Éducation nationale : Entraide, partage, équité.

Alors loin je ne pense pas résumer la philosophie du libre à (Gnu-) Linux à est un système d’exploitation créé à partir d’un noyau (de programme).

Alors pour peut-être vous tenter, je vais vous faire part de mon cheminement..

Historique : moi et linux

Je suis tout juste étudiant en 2002, je rencontre une personne qui m’aura éclairé sur cette vision de l’informatique : Jean-Marie Favreau ( un doctorant à l’époque maintenant chercheur en informatique à l’université de Clermont-Ferrand).

JM a quelques années de plus que moi, il roule sous linux depuis déjà quelques années. Il utilise Debian, un système d’exploitation stable (plutôt une distribution d’un système d’exploitation, mais j’y reviendrai), à l’époque ce dernier est un peu austère.

Debian woody 2003 laptop

Il me montre en action, je trouve que cela ressemble pas mal à windows et que l’on se repère plutôt bien.

Je bascule donc mon pc sous mandrake, puis open-Suse et Debian.

Je finis par rester sous debian quelques temps, la version « woody » de Debian.

Ensuite vient ubuntu qui est une distribution qui est basée sous debian et qui est soutenu par une entreprise (Canonical). Alors les annonces étaient plutôt peu connues du grand public. Mais cette distribution était prometteuse, donc un important travail sur la compatibilité matérielle. J’ai sauté le pas et j’ai roulé ma bosse sur toutes les premières versions dès le début d’ubuntu Hoary Breezy etc…

Je n’ai jamais vraiment quitté ubuntu depuis sauf quelques essais sous Archlinux et manjaro pour les pc portable.

J’ai nettement perdu en utilisation de windows et je n’aime vraiment pas, déjà parce que windows a tendance à faire ramer les pcs et ça m’est insupportable! Et linux a vraiment des atouts monstrueux.

Linux-distribution-bureau c’est quoi tout ça?

Linux est un mot qui veut tout dire et un peu n’importe quoi maintenant …

Disons que tout part d’un microprogramme, le noyau (Gnu-linux) qui a l’époque était basé ou ressemblait fortement à un noyau d’un programme non-libre unix. (unix <-> linux). Sur ce noyau des programmeurs ont créé des programmes pour créer un système viables appelé environnement de bureau, il en existe plein : Gnome Xfce Kde Lxde Cinnamon Enlightenment … (personnellement j’utilise Xfce, plutôt léger et configurable facilement sans être trop moche. Pour du tape-à-l’oeil, je conseille Cinnamon, Gnome Kde ou Enlightenment.

Puis vient des empaqueteurs qui vont créer un ensemble de programmes souvent précompilés qui fonctionnent bien ensemble sous forme de paquets et ces ensembles sont des distributions.

Debian, Slakware Open-Suse, Fedora Archlinux en sont.

Il existe aussi des distributions (dérivées) qui prennent appui sur d’autres distributions comme ubuntu, linux mint etc…

Faire l’inventaire serait impossible : voici l’arbre des distributions pour bien voir qu’il existe énormément de dérivées

blank

Cette multiplicité en fait la force de linux, par exemple il est peut probable qu’un programme mal veillant puisse passer d’une distribution à l’autre, les failles pouvant être différentes, et puis linux est moins utilisé, c’est donc en cela que linux est plus sûr, moins de populations d’ordinateurs à infecter donc moins de propagations.

Ici, moi je vais vous présenter plus tard Xubuntu, qui est une dérivée de ubuntu mais avec le bureau Xfce réglé au petits oignons.

Pourquoi linux et pas windows?

Les programmes sont à jour et se mettent à jour tout seuls, ils s’installent avec une sorte de market (qu’on nomme dépôt).

Utilisable avec une interface graphique (même si j’utilise le terminal, on y revient plus tard), c’est très facile d’installer ce que l’on souhaite.

blank

Cela garantit plusieurs choses (un code certifié si le dépôt est d’origine), une mise à jour régulière des programmes (comme libreoffice, gimp etc…)

Gimp est lent sous windows! Oui oui, vous seriez épaté de voir la rapidité sous linux ! Pourquoi ? L’environnement de bureau utilise déjà les librairies GTK que Gimp a besoin, donc il n’a pas à les charger, en 3s c’est ouvert!

On peut automatiser des tâches facilement et comme on le souhaite même on peut nous même configurer le menu contextuel pour appliquer des actions sur les fichiers rapidement!

Voilà par exemple des ajouts que j’ai fait pour les images

blank

Pour tout ce qui est bureautique on a tous les logiciels qu’il faut :

Firefox, Thunderbird, chrome, libreoffice, Gimp, Kdenlive, Aucacity, Pdf-arranger,Vlc, Freeplane

blank
oui, je sais beaucoup d’icônes car je ne range pas vraiment mes fichiers…

Bien entendu, sous (X)ubuntu on peut tout faire avec la souris, mais on peut également découvrir la puissance du terminal qui permet de faire pas mal d’actions rapidement, mais cela demande un petit apprentissage (mais la documentation sur la toile est florissante, il suffit de taper « commande linux pour… »)

Comme ici une commande pour récupérer une vidéo sous youtube (mais l’interface graphique existe! 🙂 ) :

blank

On peut même mettre à jour rapidement depuis le terminal, et tellement de choses!

Par exemple, j’ai créé un script qui compile mes vidéos de maths, les bascule sur le site mathix automatiquement et génère une miniature Gif automatiquement pour le serveur. C’est impossible sous windows sans passer par divers logiciel, moi c’est juste une commande et je laisse tourner!

Franchement, j’ai passé mon dernier pc (lincpus P1 ) , un ordinateur bas de gamme qui ramait sous windows 11, il a retrouvé une grande vélocité sous linux !

Qu’attendez-vous pour passer sous linux ?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un professeur d’école vient au collège

Rah le rapprochement des écoles et du collège !

Il y a 8 ans, j’étais allé à l’école de Loué visiter une après-midi entière cet univers que je ne connaissais pas. J’avais été super bien accueilli par des collègues super chouettes (dont l’une était une parent d’élève d’ailleurs) ! Un vrai bon souvenir d’ailleurs je me dis que je devrai p’tet retenter ça, tiens…

blank

Bref, ici, c’est différent Patrick, un directeur d’une école (pas de Loué mais du secteur) vient me voir. J’ai en fait sa fille en classe, il vient donc avec la casquette de parent. On parle de sa fille et puis lui me soumet l’idée qu’il se dit : « Je ne sais pas si le métier de prof de maths me tente pour une reconversion. »

Et paf, ça fait bing dans ma tête et je lui propose du tac-au-tac de venir dans mes cours et même de ceux de mes collègues.

Après 3 reports (grève & covid), Patrick est enfin venu une après-midi.

Je lui ai proposé une séance de co-animation que je fais avec Charline, une collègue juste géniale avec mes choupinous de 6emes ( de vrais sucres si si, bon parfois pas trop bosseurs mais de vrais bisounours). Puis une classe de 4e que j’aime beaucoup mais avec qui il faut rappeler la valeur de l’effort parfois avec de la voix. C’est fou, je râle autant que je les apprécie (ce métier est schizophrénique parfois) et puis re-mes choupinous de 6eme en cours classique.

Alors l’idée n’était pas de lui en mettre plein la vue, j’ai donc procédé plutôt à des séances « classiques » d’ailleurs je suis en pleines séries d’exercices.

On a pu échanger, il a été surpris de la vitesse de mes cours, j’allais vite (là où moi je me disais… que j’allais trop lentement..). C’est fou cette perception que l’on a de nous et celle qu’on dégage.

Je ne sais pas si cela lui a confirmé que c’était bien, mais moi, ça a été la première fois que je me suis senti à l’aise avec un autre adulte dans la classe. (j’ai eu deux inspections et aussi des collègues qui sont venus me voir lorsqu’il y a un temps on se voyait les uns les autres, j’ai toujours eu beaucoup d’appréhension et de stress). Je me dis que Patrick il a ce charisme qui met à l’aise (sauf sa fille qui a fui en le voyant 🙂 ), pas jugeant, discret, observateur et ouvert. Quelqu’un qui s’il était prof de maths, j’aurais eu beaucoup de plaisir à bosser avec lui. En plus le bougre, il m’a donné du chocolat que mes enfants se sont empressés de vouloir manger. (j’ai refusé sauvant leurs dents au passage)

On devrait se revoir sur une séquence classe inversée que je prévois plus tard.

Bref, la boucle est bouclée en quelque sorte, je me dis que je devrai retourner voir une école…

En tout cas, ça m’a donné envie !

Ah oui, un autre petit projet va arriver une application pour téléphone, il va falloir que je la teste… je vous en dirais plus! 😉

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Astuce pour maîtriser sa mémoire !

Bon, alors déjà cette astuce me vient de Manu Houdart , lors d’une discussion entre frappés des maths! 🙂 J’adoré le revoir !

Dossier Mémoire - Comment fonctionne notre mémoire? | MNPAF

Bref, il m’avait impressionné une fois en sortant des décimales PI comme ça, oupla boum!

Moi, les chiffres, je n’arrive pas à les retenir, mais pas du tout! Moi si j’aime les maths c’est justement parce qu’il n’y a pas grand chose à apprendre, ou plutôt si on comprend des notions de maths et bien c’est quasi-appris. Mais un numéro de téléphone, franchement c’est pas glamour du tout !

Alors Manu est venu à ma rescousse, lui le pro des décimales de PI (il en connait un rayon!! Ouh le jeu de mots de matheux!)

Il m’a dit d’apprendre une table de traduction entre les nombres et des sons type consomme, je mets en 3e colonne une astuce pour le retenir

1« D » ou « T »Je pense au mot ‘DenT’
2« N »C’est un 2 vu de côté
3« M »C’est un 3 vu de côté
4« R »C’est le seul chiffre avec le R hormis 3
5« L »L=50 en Romain
6« G » ou « CH »le G ressemble au 6 et « CH » ressemble à la diction au G
7« K » ou « QU »Le sept c’est comme un marteau, on tape, ça fait un son percutant
8« F » ou « V »Le f en minuscule attaché ressemble au 8 et le V est autant venteux que le F
9« P » ou « B »un 9 de Poule et le B ressemble au P en diction.
0« Z » ou « Sss »Zéro comme Z et Ssss est proche en diction

On remarquera les quelques astuces simples pour les retenir.

Munis de ça et bien il suffit de raconter une histoire pour retenir un numéro de téléphone ou de compte etc… Plus on l’utilise cette technique, plus la table de traduction est apprise.

Résultat j’ai une image qui me permet de retenir le numéro de téléphone de ma femme, enfin, moi j’étais hyper content de lui dire que je le connaissais, quand je lui ai dit comment je faisais, elle m’a fait ce regard qui veut tout dire (« t’es complètement pas normal toi »).

Bon, je vais pas décrire l’image que j’ai en tête, sans quoi vous seriez capable de l’appeler, bande de gredins!

Allez, on tente de retenir le début de PI ? On dit que le 3 ne compte pas et on commence après la virgule?

On peut imaginer cette phrase (je l’ai imaginée rapidement pour l’article) :

un druide va au labo avec du nougat en lamelle.

Vous le voyez ce druide? Cette phrase est simple à retenir, non? Bon, si vous préférez, on peut remplacer Druide par Truite, ça marche aussi si vous préférez les poissons! 😉

Avec les sons des mots principaux, on détecte les sons des consommes :

un DRuiDe va au LaBo avec du NouGat en LaMeL(L)e

ce qui donne en traduction

141 59 26 535

Puissant non?

Allez j’ai pris le numéro de téléphone d’un spam que j’ai bloqué :

05 34 50 42 35

On pourrait penser à ça :

un ZouLou MaRié LaiS(S)E ReNé eMméLé

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Et le spectacle de Manu eu lieu à Loué ! Une folie mathématique, un spectacle juste génial !

Whaooo !

J’avais vu Manu Houdart en spectacle grand public en novembre dernier (article), et là quelle surprise de voir Manu avec les élèves de mon collège!

Une journée un peu laborieuse à préparer , mais franchement un résultat ultra méga top!!!!

Voir cette réaction des élèves :

C’est juste génial!

Les spectacles étaient adaptés en fonction des 6e-5e ou 4e-3e. Moi j’aurais vu 3 spectacle différents de Manu (le grand public, le 4e-3e et 6e-5e)

Un très grand WHOAAAA et surtout un grand, non un très grand artiste qui a su capter les élèves!

Les élèves étaient plus que ravis, même mon chef m’a dit qu’il a vu un pro, un « vrai » pro.

[private joke] Bon, moi mon chat, il te cherche Manu.. il était prêt à refaire des maths la prochaine nuit!

Merci MANU pour ce temps passé avec toi !

A très vite pour de nouveaux projets !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Les mathématiques pour les mal-voyants, c’est possible!

Bonjour à tous !

Ça faisait un moment que je souhaitais faire part de l’avancé assez récente sur l’écriture en braille des mathématiques!

En effet, le braille reste une écriture qui n’offre pas beaucoup de possibilités pour des symboles sortant de l’ordinaire. Six petits points qui n’offre que 63 signes possibles (le blanc n’étant pas un signe : 2^6-1=63.

Il faut donc user de stratégie pour créer de nouveaux symboles à l’aide deux ou trois signes. Cette stratégie reconnue et universelle date de 2007 seulement (ouah si récent).

blank
extrait issu de https://www.avh.asso.fr/fr/tout-savoir-sur-le-braille/lecriture-braille/nouvelle-notation-mathematique-braille
blank
blank

Ce qui est remarquable c’est que la manière dont sont codés les symboles nouveaux. Elle est faite de sorte que les symboles utilisés fréquemment sont codés sur moins de caractères alors que les moins utilisés sur plus de signes un peu à la manière dont sont encodées les images gif (les couleurs fortement utilisés sont codés avec moins d’octet que celle utilisées rarement et cela avec un index, c’est pourquoi on parle de couleurs indexées.).

Bref c’est de la compression de Hufman !!

Ensuite, les auteurs parlent des représentations graphiques pour les mal-voyants.

blank

Dans cet article les auteurs expliquent également la possibilité de passer du latex au braille et ça c’est une vraie avancé qui permet d’encoder en braille rapidement! Une vraie prouesse en terme d’inclusion !

Bref, cet article passionnant de Jean-Marie Favreau et Aurélie Basile est à lire là :

https://culturemath.ens.fr/thematiques/lycee/pratique-des-mathematiques-en-situation-de-handicap-visuel

Et si vous voulez voir le document de référence sur l’écriture braille pour les mathématiques, c’est par ici :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un spectacle de maths : un pari réussi

Bonjour à tous!

Si vous me suivez sur Twitter, vous saviez que j’étais à Carquefou hier pour voir la représentation de « Very Math Trip » de Manu Houdart.

En bon fan, j’y étais 1h en avance pour essayer de voir Manu avant. Je lui ai envoyé un texto (oui, oui, j’ai son numéro depuis « l’égalité de Pythou ») et je n’ai pas eu de réponse mais en fait, je le saurai après son spectacle, son message ne s’est pas transmis (lui même m’a sermonné en disant qu’il m’attendait dans sa loge, Groumph!), je n’ai donc pas eu malheureusement cette chance de pouvoir lui parler avant. 🙂

blank
« Manu, on t’attend! »

Alors revenons à son spectacle, la salle à 90% remplie, c’était une des premières salles grand public a réellement l’accueillir depuis la crise et qui aurait dû le faire il y a 2 ans! Crise Covid oblige! Et malgré le pass sanitaire, le public a répondu présent! La Fleuryaie a osé ouvrir en pleine jauge comme ils nous l’ont expliqué (ouvrir était un pari et pour un spectacle de « maths » en plus! Il fallait savoir si le public allait être présent et ouf on était bigrement nombreux! )

C’est un vrai spectacle familial rassemblant jeunes et moins jeunes, parents et enfants. Un vrai spectacle accessible à tous!

blank
Là, on attendait à notre siège

Et franchement, on n’a pas été déçu du tout!

2h de spectacle où on rigole, on s’étonne, même quand on connaît quelques ficelles mathématiques, de voir expérimentalement ces effets prendre forme , c’est bluffant.

Manu est un vrai showman, une pile électrique à la répartie affûtée, il joue avec le public, nous emmène et on se laisse guider les étincelles dans les yeux !

D’ailleurs le public ne s’y est pas trompé, on essaie de le coincer, ça devient un jeu entre chat et souris, non entre matheux et …. presque-matheux, bah oui, car on apprécie, on se dit que cette matière tant décriée et bien, elle est belle, on finit par l’aimer.

J’aurais tellement envie de vous raconter ce qu’on a vécu, mais ce serait vous gâcher le plaisir de le voir !

Moi, je n’ai eu qu’un seul regret et d’ailleurs ce sont les premiers mots que j’ai dit à Julien quand le spectacle s’est terminé : « Ah? Il est court le spectacle en fait !  » sauf que non, je n’ai juste pas vu le temps passer !

Manu s’est d’ailleurs fait dévaliser ses livres à la sortie, le public attendait pour le voir, pour acheter son livre, pour lui dire qu’il fallait qu’il continue! Ouah! D’ailleurs, son livre est excellent, ça perpétue le spectacle !

Nous, avec Ju’, on a attendu patiemment la fin des signatures pour lui parler, enfin on se rencontrait réellement, et on a parlé longtemps 30 minutes et d’ailleurs rejoint par le metteur en scène Thomas LE DOUAREC et le régisseur Matthieu CHARVOT, deux piliers du spectacle qui ont longuement discuté avec nous. Merci pour ce temps partagé!

Le premier n’est autre que celui qui a monté le spectacle, « Les hommes viennent de mars et les femmes de Vénus » un autre ovni dans les spectacles qui est tout aussi excellent. Il a su donner du rythme à ce spectacle, d’ailleurs Manu se complaît à dire que son spectacle durait initialement 3h et était beaucoup trop dense pour être apprécié à sa juste valeur et a su mettre de la personne de Manu dans ce spectacle, on parle de son enfance et c’est à partir de ce moment qu’il nous embarque! Et que dire du régisseur? Il n’est autre qu’un personnage de la scène, il doit gérer les images à projeter en fonction de ce que dit le public, et le public peut dire bien ce qu’il veut, non? Le public le sait , on cherche parfois à autant coincer Manu que le régisseur (ont-il prévu cette réponse? Et si on disait ça?)!

Quelle soirée !

Alors oui, La Belgique n’a que 2 médailles Fields , mais elle a un MANU HOUDART et ça , ça vaut toutes les médailles Fields du Monde!

Merci Manu! (Et maintenant j’ai bigrement hâte que mes élèves jouent avec toi quand tu viendras à Loué!)

blank

blank

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Apprendre les 20 premières décimales de PI ? C’est possible avec un peu d’imagination!

Bonjour à tous!

blank

Voici un petit extrait de l’émission de France 2 sur la mémoire, la partie consacré à PI!

C’est mon frangin Ju’ qui m’a parlé de l’émission ! 🙂 Ma belle sœur aurait semble-t-il réussi à les retenir!

Rhô faut vraiment que je le fasse visionner à mes élèves !!

Télécharger

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons