Catégorie : cours-document

Utilisation du livret & qrcode … un petit bilan… des projets

Youp! Bonjour à tous!!

Voilà, la fin d’année arrive à grand pas! A peine le temps de monter un film pour le voyage en Angleterre que paf, le brevet arrive suivi des réunions pédagogiques…

Hier, on a optimisé ce temps de concertations qu’on n’a pu avoir pendant l’année, toujours à courir à droite à gauche…. On a, enfin, eu des échanges constructifs, on repris les objectifs sur le cycle 4 avec les éclaircissements qu’on a eu.

MisE-à-jour des objectifs

Voilà le projet mis à jour : Voir en plein écran

Ensuite est venu l’utilisation du livret…

On a un nouveau collège qui lui en arrivant, a préféré ne pas l’utiliser, on a évoqué avec ma collègue nos manières de faire quasi-similaires (reste un problème de sémantique, là où je parle d’une partie « applications » elle parle d’une partie « fiches »  dans le classeur des élèves avec le même genre de contenus). Lui a avoué avoir eu la sensation de perdre du temps à l’écriture du cours complet… Il est vrai que généralement un exemple bien choisi résume un cours parfaitement

En somme, j’ai 3-4 parties dans mon classeur :

  1. Partie applications (fiches avec des exemples type)
  2. Partie exercices (qui se vide à chaque chapitre terminé)
  3. Partie Problème de recherche (pour les tâches complexes menées sur le long terme)
  4. Partie Contrôles (plutôt inutile, mais j’ai du mal à m’en défaire, ici on stocke les devoirs)

Au devant du classeur, une fiche plastique contenant le livret.

Les retours des élèves en vrac que j’ai reformulés :

  • Livret difficile à prendre en main au début, sensation d’être noyé.
  • Il est primordial d’avoir des référence où regarder pour quel chapitre (malgré le sommaire)
    • La partie application est essentiellement utilisée, mais en cas de manque il faut voir dans le livret….
  • Qrcode bien pour quelques-uns qui manient le portable
  • Que réviser pour un chapitre (objectifs peu ou pas explicités)

Bref, je compte donc garder le Qr-code pour les quelques-un qui l’utilisent. Côté objectifs, là il faut faire un travail de fond, les exemples type de la partie applications ne suffisent pas toujours (notamment pour le vocabulaire).

Donc j’ai produit en réaction des entêtes pour les fiches de la partie « application » qui remplacera cette année le simple Qr-code que je distribuais.

La voici pour les élèves de 4emes ceux de 3e viendront. Attention, elle pourra varier notamment sur les pages du livret, car même si j’ai procédé à l’ajout des notions, il n’est pas dit que je le modifie cet été.

Voir en plein écran

Et vous, vous en pensez quoi?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

D’où vient l’aire du disque? Une petite vidéo pour comprendre le découpage adéquat.

Youp.

Le cours numérique pour mes élèves de 6ème s’est largement étoffés  et d’ailleurs est quasiment fini (reste les quizz)! Yéééé!

Ca se passe par là! Ou tout simplement en cliquant sur l’image tout à droite sur le site!

J’en ai donc profité tout au long pour faire quelques micro-vidéos pour illustrer le cours!

La dernière en date est celle de l’aire du disque  (pour aider à comprendre d’où cela vient)

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Bevet ar matematikoù : Quand un traducteur breton collabore sur les cours numériques …

Youp youp, voilà une chouette nouvelle qui m’est parvenu il y a une semaine. Mikael Fichou un collègue de mathématiques breton et qui donne vraisemblablement des cours en breton, me propose une correction de mes cours numériques pour pouvoir y insérer ses traductions en breton à lui de mes cours.

La surprise est totale!! Mes cours en breton, ça c’est sympa!

Alors j’ai regardé sa version corrigée de mon programme, et je lui en ai proposé une autre qui me convient mieux, (j’ai privilégié les drapeaux).

Bref, c’est donc avec un grand plaisir que j’annonce une 3e version de mes cours numériques.

Bien entendu, les traductions ne sont pas toutes présentes et le travail est colossal, mais Mikael m’a promis de mes les fournir petit-à-petit. Ce qu’il y a de chouette, c’est quand faisant une traduction, il fait une relecture profonde des cours, et m’a relevé quelques coquilles que j’ai pu corriger.

Voilà donc la version est en ligne, et elle se distingue par une petite icône en bas qui permet de passer vers une autre traduction.

Voilà, c’est une illustration que de partager permet aussi de collaborer plus facilement, et franchement, ça me convainc encore plus de militer pour le partage des ressources libres. (Pourvu que certains éditeurs jouent le jeu et ne publie pas sans l’accord des auteurs … comme l’ont fait les éditions Nathan pour un problème DUDU diffusé dans le livre de 3e sans notre accord )

La 3e version est disponible, ici.

Merci Mikael! Kenavo!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons