Catégorie : numérique

Partager du contenu numérique avec les élèves

Bonjour à tous !

Voilà quelques années que j’expérimente l’utilisation du téléphone portable avec les élèves. J’ai avec moi un raspberry pi sur lequel j’ai installé une library-box modifiée.

Bref, j’en suis hyper content, ça marche et je n’ai jamais eu de soucis.

Reste que là je vais partir en voyage scolaire, et je tiens à récupérer des photos que les élèves feront pour aider à faire la vidéo du voyage.

Le raspberry pi c’est bien, mais il faut une alimentation électrique, j’ai tenté une batterie externe, mais ne tient pas si longtemps que ça, et… je n’ai pas implémenté la possibilité aux élèves d’uploader des fichiers.

Je me suis tourné donc vers une solution pas trop chère : le hootoo Tripmate titan.

L’appareil est petit et doté d’une batterie qui tient plusieurs heures, donc a priori ça devrait correspondre à mes besoins.

J’ai configuré le réseau en omettant le mot de passe pour faciliter la connexion avec les téléphones. Le compte guest (invité) permet d’uploader et ne peut pas supprimer les fichiers.

C’est pas mal vraiment je suis plutôt content, je n’ai pas testé en réel, juste chez moi.

Voici la présentation du produit.

Il y a une prise pour recharger le hootoo, et une prise pour insérer la clé usb (qui permettra de stocker les fichiers, le hootoo ne possède pas de mémoire), cette dernière prise peut permettre de charger des téléphones portables (c’est donc aussi une batterie externe de téléphones)

On retrouve ensuite une prise rj45 pour permettre de partager un accès internet via wifi (ce qu’on appelle un spot wifi), là je n’en aurais pas besoin mais ça existe.

Un gros bouton pour l’allumer et l’éteindre (rester appuyé 5 s), ou aussi vérifier le niveau de la batterie (un appui bref)

Voilà donc en fonctionnement mon hootoo :

L’appareil créé un réseau wifi (on peut changer le nom et aussi l’adresse IP qui est 10.10.10.254, moi j’ai transformé en 10.10.10.10, plus simple et j’ai viré le mot de passe du compte guest).

On se connecte avec le téléphone (on peut utiliser chrome directement, pas besoin d’application, même s’il en existe une), voici ce que cela donne :

Bon, les moins bien :

  • La traduction est nulle en français.
  • J’ai eu une grosse instabilité wifi au début, puis plus du tout ensuite, je n’ai pas compris ce que j’ai fait pour que cela change…
  • Le serveur DNLA est top, mais quand on le désactive (car pas besoin), les icônes documents, vidéos, images, musique restent et si on clique dessus, et bien, rien apparaît. C’est dommage, ça fait croire que cela ne fonctionne pas.

Les biens :

  • Relativement simple à mettre en œuvre.
  • Rapide à s’allumer
  • La batterie tient bien
  • Faible encombrement (donc facilement à mettre dans un manteau pour l’avoir avec soi)
  • Le compte invité ne peut pas supprimer les fichiers sur la clé usb
  • Le compte invité ne peut pas modifier son mot de passe (donc pas de soucis pour les élèves qui aurait des idées pourries)
  • Faible prix 45€, comparé au rapsberry-pi (qui est plus puissant toutefois et on en fait ce qu’on veut) qui vaut 70€-80€.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

QCMCam : les évolutions!

Bonjour à tous!

Cela faisait très longtemps que j’aurai dû faire un article dessus, je l’avais promis à Sébastien Cogez l’auteur du programme.

Bref, voilà chose faite, je m’y atèle !

Bon, bah voilà déjà la première grande nouvelle est que l’utilisation de QCMCam est maintenant possible sous firefox aussi bien que Chrome (la gestion des multi-caméra est enfin intégrée).

Sébastien a fait du super travail dessus!

Il a aussi amélioré la gestion des classes, avec différents moyens d’imports et de créations, le tout enregistrable pour une réutilisation ultérieure, c’est top!

L’interface est toujours aussi simple, même si, tout est accessible trop facilement, si bien qu’on peut se retrouver avec plein d’icônes sans vraiment savoir à quoi ça sert. Mais un petit apprentissage résout ce sentiment et on s’aperçoit en fait que c’est bien plus pratique et rapide. Vraiment!

Enfin, la liste des questionnaires déjà faits et prêt à l’emploi qui peut faire gagner du temps s’est étoffée.

Sébastien a également soignée une belle documentation qui viendra à bout de vos questions.

Maintenant, ‘y a plus qu’à, non?

C’est par ici !!

ou sur mon serveur :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Une caméra document …

Alors aujourd’hui, je vais vous parler d’un objet que j’utilise souvent.

La caméra document

Et plus particulièrement la caméra HUE HD PRO, car ce sera un produit à gagner dans le concours de Noël que nous allons organiser courant fin décembre-janvier. HUE France nous a contacté à cet effet!! 🙂 Donc en plus d’une calculatrice numworks, ce sera des caméras-documents! 🙂

Bref, ils nous ont demandés en échange de faire un test de la caméra (qu’en fait je connaissais déjà, puisque j’en ai une depuis 2 ans et le collège en est muni de 4 depuis plus d’1 an)

Avant de parler de cette caméra HUE, je vais d’abord parler de l’intérêt d’avoir une caméra document dans nos classes.

I. La caméra, pourquoi?

D’abord, rapidement la caméra document est une caméra haute définition (HD) qui permet de vidéo-projeter un document au tableau : que ce soit une manipulation, des partie d’une copie ou des cahiers d’élèves.

L’intérêt premier est d’abord le gain de temps.

Nul besoin de demander à un élève de recopier au tableau sa réponse à un exercice qu’il a fait dans son cahier. Ici, on prend le cahier, on le glisse sous la caméra, on freeze l’affichage (ou capture de la vue de la caméra) et bim! On rend le cahier à l’élève. 10 s tout au plus.

L’avantage supplémentaire, la propreté du cahier fait parti intégrante du processus de correction de la réponse de l’élève par la classe.

Néanmoins, il faut faire attention que cela ne se focalise pas seulement sur la propreté, mais cela permet parfois de donner quelques électrochocs efficaces pour certains élèves.

Afin de ne pas stigmatiser, je prends plusieurs cahiers et je n’en place qu’un seul ce qui permet d’éviter que les élèves sachent qui c’est, sauf s’il s’exclame à voix haute en voyant son cahier (« Rah non c’est mon cahiiiiiier« ).

Pour nos petits 6emes, l’avantage autre de la caméra est la manipulation du compas, règle et équerre. Car il faut le dire, les outils de tableau ne sont pas évidents à manipuler pour nos petits élèves (déjà que pour nous c’est pas toujours évident, quand par exemple en faisant glisser la règle ou l’équerre on efface la moitié de la construction). Ici, une feuille blanche,l’élève amène SON compas, SA règle et SON équerre, en fait il utilise SON matériel (qu’il connaît) et l’utilise en le montrant aux autres.

Bon pour cela, un petit conseil, il faut pencher la caméra légèrement de côté, car les élèves ont tendance à mettre les mains au dessus des outils, donc on ne voit pas forcément si la caméra est à la verticale, pile-poil au dessus de la feuille.

Dernier avantage, la caméra HD permet aussi d’utiliser QCMCam, un outil libre type plickers. Personnellement, je n’ai pas encore testé en classe, mais chez moi cela marche très très bien et vite (l’image étant plus nette, la détection est d’autant plus rapide).

Bref, donc pour résumer, la caméra document permet :

  • de gagner du temps pour corriger un exercice
  • de mettre l’accent sur la propreté des cahiers
  • de faire manipuler les instruments de géométrie in situ par les élèves
  • d’utiliser QCMCam rapidement

Bref, convaincu d’en avoir une?

 

II. La caméra HUE HD Pro, ça donne quoi ?

Et bien au collège, en mathématiques, nous avons investi dans 4 caméras HUE, en plus des Caméras AVER que nous avions (mais ces dernières sont attitrés à certaines salles de classe car difficilement déplaçables, contrairement aux HUE)

Alors déjà niveau encombrement, on est sur du minimal, rien de mieux que de vous montrer la bête dans la salle la plus petite de mon collège, (28 places quand même, un tableau entre deux portes et une mini table pour le professeur… le rêve absolu!).

Ici, pas vraiment d’encombrement. Hein!

La caméra s’oriente facilement. Alors HUE fournit également le logiciel, mais ici, le logiciel n’est pas installable (restriction au niveau de l’informatique de la part du CG, un gros clin d’œil pour l’incompétence de SPIE qui est censé réglé les soucis qui perdurent encore et encore……).

Elle est reconnu d’office sous windows, linux et mac sans rien installer de plus.

Sinon pour la réactivité, c’est assez rapide!

 

Autre avantage, la caméra possède des lumières! Il suffit de la tapoter au dessus et paf les lumière s’allument! En pleine écriture de l’article, le test avec ma caméra HUE perso! 🙂

 

Alors quelques points négatifs :

Le focus n’est pas automatique, c’est à la fois un avantage et un inconvénient, mais je le verrai tout de même comme un avantage. La mollette autour de l’objectif doit être tournée pour faire le focus, bon, la profondeur de champs est grande donc on peut grandement abaisser la caméra auprès du document sans pour autant toucher à cette molette.

Mais c’est un avantage quand on fait des manipulations, car sur une caméra avec un autofocus, dès qu’on manipule, la caméra cherche le focus longtemps, si bien que la manipulation n’est pas visible.

Donc une molette à tourner pour le focus est et reste pour moi un avantage.

Un vrai point négatif, il n’y a pas de zoom à part en approchant la caméra du document ou par le zoom logiciel, certaines caméras (beaucoup plus chères) ont des petites molettes qui permettent cela.

 

Pour le reste, elle est vraiment géniale et pas chère environ 75€ (HUE HD PRO). (Je l’avais achetée via Amazon,ici, il y a quelques années déjà).

Le site de HUE France

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons