Catégorie : Pour le fun

L’égalité de Pythou, quand l’IREM-Tice se prête au jeu…

Bonjour à tous !

Christophe Auclair (que tout le monde doit connaître avec ses applications de fou) m’avait contacté, il y a un mois tout juste (le 20 mars), pour savoir si la C2iTICE de l’IREM pouvait agrémenter les vidéos de la série « l’égalité de PYTHOU, ça vient d’où? » de documents ressources pour aider les élèves comprendre les différentes démonstrations.

J’ai trouvé l’idée franchement excellente !

Ils ont déjà publié pour les 4 premiers épisodes et franchement c’est bluffant, une interactivité qui permet d’être actif dans la compréhension des démonstrations !

C’est un boulot excellent et franchement bien fichu. Voilà de quoi aider nos collégiens et lycéens de se glisser dans la peau de mathématiciens prêts à en découdre avec le théorème de Pythagore !!

Alors en plus comme c’est un livret géogebra c’est facilement partageable dans des classrooms!

Tout est disponible là et est amené à évoluer en fonction de l’arrivé des épisodes!

https://www.geogebra.org/m/j7w9ynhx

Ah oui, la semaine prochaine, mon frangin sera à l’honneur avec sa démonstration du théorème de Pythagore!! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

L’égalité de Pythou, ça vient d’où ? Episode 3 avec Manu HOUDART et quelques nouvelles de la série !

Bonjour à tous !

Voilà, on continue sur la lancée de 1 épisode par semaine! Ici, c’est Manu HOUDART qui nous propose une démonstration du théorème de Pythagore assez particulière, mais je n’en dis pas plus, pas question de spoiler!

blank

Alors qui est Manu Houdart ? Emmanuel Houdart est un vulgarisateur mathématique belge qui a écrit un spectacle et un livre qui portent le même nom : Very Math Trip (j’ai d’ailleurs fait commander son livre à mon CDI, la documentaliste est déjà en train de le lire! 🙂 ). Le livre est excellent, je n’ai qu’une volonté, c’est de voir son spectacle maintenant!

Outre, le fait qu’il participe et qu’il a été un des premiers à accepter cette aventure, Manu aime le collectif, il a été séduit par ça : réunir les acteurs mathématiques. Même mieux, quand il a vu que j’allais reprendre les tractations, il a été d’une très grande aide. Nous ne sommes plus très loin de 20 épisodes !! Et avec des noms plutôt prestigieux !

Voici les nouveaux venus :

Bref, après ces supers nouvelles, voici le fameux épisode 3 de Manu ! Et vraiment un très grand MERCI Manu, t’es super ! Il me tarde qu’on se voit en vrai 😉

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

L’égalité de Pythou, ça vient d’où? épisode 2 avec Juliette HERNANDO !

Si vous ne connaissez pas déjà Juliette, mais franchement ça m’étonnerait. C’est une super collègue de Maths qui fait un boulot assez dantesque sur son site : http://juliette.hernando.free.fr/index3.php

blank

Avec tous pleins de dessins, car Juliette, ça le dessin elle aime beaucoup, et l’utilise énormément pour présenter les concepts de maths, ses cours etc… Et ça rend vraiment chouette! D’ailleurs en ce moment, elle fait beaucoup, mais beaucoup de Genially, une plateforme qui permet de mettre en forme des cours avec des possibilité d’exerciseurs , de visionnage etc.., puis aussi de geogebra. Bref, c’est riche et bien fichu !

Bref, donc moi j’étais vraiment tout content de la voir arriver dans l’équipe pour faire ce projet, l’idée était aussi d’avoir des formes variées de présentation de démonstrations et Juliette et bien elle est parfaite pour ça et aussi très pointilleuse et exigeante avec elle-même , une vraie perle!

C’est donc avec plaisir que voici le 2e épisode du projet ! Juliette , un grand merci !!!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

L’égalité de Pythou, ça vient d’où ? Episode 1 et plein d’autres nouvelles de la série !

Bonjour à tous !

Grande nouvelle, c’est le lancement de la série sur Pythagore

Et autre grande nouvelle , la série devrait connaître au moins 17 épisodes! Voici les nouveaux venus, et franchement de qualité !!!! Truc de malade quand j’y pense !

blank

Pour cette semaine des mathématiques, quoi de mieux que de commencer la diffusion de cette série !

Ce premier épisode et bien c’est moi car il fallait bien quelqu’un! 🙂 et puis crotte hein!

Et comme j’avais une idée bien précise de ma démonstration, je me la suis réservée. Initialement, cette démonstration était prévue pour un Preuve par Du² mais pour des raisons autres, on a dû l’ôter. Il n’était pas question pour moi, de ne pas la montrer, c’est d’ailleurs pour une des raisons que l’idée de cette série « L’égalité de Pythou, ça vient d’où ?  » est née. L’autre c’était tout simplement de faire une action collective et vu le nombre d’épisodes, je crois que la mission est remplie !

La diffusion de la série sera de 1 épisode par semaine ! (les 6 premiers épisodes sont déjà montés)

Bon visionnage ! Let’s GOOO!

Pour suivre la playlist de la série , c’est par là : https://www.youtube.com/playlist?list=PLkeArTkeUPU_xDcbh3s-kvw17x77y9HB7

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un court métrage sur une petite devinette…

Bonjour à tous!

blank

Juste pour agrémenter ce weekend, un petit court métrage diffusé sur Arté qui part simplement d’une devinette….

Les blagues les plus courtes sont les meilleures…Pas les devinettes !

Aurez-vous la solution?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Une nouvelle série collaborative sur le théorème de Pythagore : le teaser !

Bonjour à tous !

Voilà, le projet était secret, il fallait bien donc le lancer en grande pompe !

Voici le teaser de cette nouvelle série !

blank

J’ai donc contacté discrètement des gens dont j’apprécie grandement le travail pour leur proposer un travail collaboratif. L’idée n’était pas de dénaturer leur façon de faire et je crois que là dessus c’est plutôt réussi, chacun a pu y apporter sa patte.

Alors ce n’est pas tout-à-fait terminé, mais les deux premiers épisodes et le 5e sont montés, 2 autres sont en cours de montage et enfin 3 sont en tournage.

Il est possible que j’invite d’autres personnes d’ici là et que les épisodes soient plus nombreux, pour l’instant 8 sont prévus.

Voici les participants qui ont accepté ce défi et franchement je vous en remercie, vous êtes top top top !!! En plus, ce sont des gros acteurs dans la promotion des mathématiques !

Bien entendu, il est possible que cette liste s’allonge d’ici, là car je me demande si je ne vais pas relancer une petite campagne de tractations.

Alors de quoi va parler cette série ?

On va présenter différentes démonstrations du théorème de Pythagore, les meilleurs de notre point de vue. Il faut savoir que ce théorème connaît plus de 130 démonstrations, donc le choix est vaste !

On aura même dans cette série une démonstration qui n’est pas connue qui a été inventée par Olivier Longuet ! Si si !

La série sera diffusée ( courant mars-avril-mai à raison de 1 épisode par semaine) !

Let’s go !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Points à relier avec les décimaux : version 2

Bonjour à tous !

Voilà j’ai donc travailler sur un système de sauvegarde des dessins sous forme de textes, afin de pouvoir les sauvegarder et les partager !

Par exemple voici la chaîne de caractères pour mon canard :

493-226-451-241-415-241-359-214-294-217-249-231-292-179-325-134-325-85-295-40-250-22-189-35-162-85-122-97-160-120-123-149-189-150-230-182-170-237-164-315-204-384-295-397-403-384-467-336-497-243

Il suffit de l’insérer et de cliquer sur importer et vous retrouvez votre canard.

blank

c’est toujours par là que cela se passe : https://mathix.org/dessin_num

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

La preuve par Du², un tournage parfois difficile

Bonjour à tous!

Là c’est sûr ce sont des vacances très denses, beaucoup de truc à faire, et notamment notre nouveau projet : La preuve par Du² ou #LPPD2.

blank

On s’était fixé 8 vidéos à faire en 3 jours de tournage , pas une mince affaire du tout, surtout que pour le premier tournage, il a fallu pas moins de 3h pour le boucler. C’était le tournage au scénario le plus simple!

Ça a mérité un petit bêtisier sur la soixantaine de prises qu’on a dû faire pour juste cette fichue vidéo.

Les tournages et montages sont finis (quelques fignolages sur l’égalisation du son à faire), on devrait lancer la série courant mars.

En attendant :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Vous avez dit (la conjecture de) Syracuse ?

Bonjour à tous !

Bon je rebondis un tout petit peu sur un projet d’activité Scratch que j’avais fait avec mes élèves, où j’ai ajouté en bonus la conjecture Syracuse.

Lothar Collatz.jpg
Lothar Collatz qui énonça la première fois cette conjecture

Alors pour rappel la conjecture de Syracuse se base sur l’algorithme suivant :

On choisit un nombre.
Si ce nombre est pair alors on le divise par 2, 
sinon on le multiple par 3 puis on ajoute 1.
On réitère avec ce nouveau nombre.
On s'arrête dès qu'on obtient 1.

La conjecture de Syracuse stipule que ce programme s’arrêtera pour tous les nombres entiers positifs.

Alors faire une activité de programmation là-dessus, bof bof en soi à part travailler sur le bloc « modulo » rien de bien méchant.

Mais le petit plus, c’est la théâtralisation ! Oui, c’est avant tout le vocabulaire mathématique qui existe autour de ce programme.

Et franchement, je l’ai vu avec deux élèves qui ont pu faire cette activité, ils ont trouvé de l’intérêt à partir du moment où j’ai parlé du vol du nombre, de son atterrissage, de son altitude maximale atteinte, voir de son vol en altitude.

Avion, Plan, Hatz Cb-1, Classique, Vintage
Lui c’est le nombre 27 mon préféré…

Le temps de vol est nombre d’itérations que l’on fait avant d’atteindre 1 (où ici le nombre atterri). Le temps de vol en altitude, c’est le temps que le nombre reste supérieur au nombre qu’il était au départ (autant dire que les nombres pairs ont un temps de vol en altitude nul).

Bref, pour faire jou-jou, j’ai conçu un petit programme qui dessine le vol des nombres.

blank

Il y a des propriétés intéressantes sur certains nombres voisins qui ont un vol quasi identiques comme 54 et 55, ça titille la curiosité, pourquoi, hein pourquoi? Et puis pourquoi 31 et 27 ont quasi le même vol et on des altitudes hyper grandes contrairement à 28? Rhô !

Bref, là on voit à travers l’image du vol d’avion (qui inspire l’imagination) que la curiosité est piquée au vif!

Pour voir la simulation c’est par ici :

Ensuite, on peut aussi voir l’arbre des vols des nombres inférieurs à 1000 (image issue de wikipédia)

blank

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Une belle énigme ! Saurez-vous la résoudre ?

Rayon "Casse tête et maquette en bois ou métal"

Bonjour à tous ! Voici une petite énigme qui ressemble un peu à l’énigme de de paul et Sam :

Arnaud et ses deux frères se retrouvent lors d’un repas. Pour jouer à un jeu, Arnaud chuchote à l’oreille de Baptiste un nombre et un autre nombre à l’oreille de Julien. Julien et Baptiste ignorent le nombre que l’autre a.

Arnaud leurs dit à tous les deux : « Les nombres que je vous ai donnés sont des entiers positifs* consécutifs*. »

Ensuite, Julien dit à Baptiste : « Je ne connais pas ton nombre. »

Baptiste dit à Julien : « Je ne connais pas ton nombre. »

Julien dit ensuite : « J’ai trouvé ton nombre !« 

Baptiste s’exclame ensuite : « Ah bah, là, je connais ton nombre! »

D’après vous, en analysant le dialogue, quels sont les deux nombres choisis par Arnaud ?

Attention, il y a deux solutions à ce problème !

Cette énigme est accessible au collège. Il faut juste poser le raisonnement rigoureusement. (Personnellement, j’avais trouvé une seule solution au début)

*Entiers positifs : 1,2,3,4,5,6 …

*Consécutifs : qui se suivent , comme 6 et 7.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Petite animation sur les relatifs pour ‘voir’ l’addition et la soustractions des relatifs

Groumph, bon bah ma petiote malade, obligé de rester à la maison.

Donc là, je suis en pleine programmation sur les relatifs avec mes 4emes et force est de constater qu’avec le confinement, les relatifs, ça n’est pas super bien passé auprès d’eux.

Donc j’ai concocté un modèle d’additions et soustractions avec les relatifs. J’ai donc fait un programme qui génère les combats et à nous de faire combattre les pions entre eux avec un système de « Drag ‘n Drop », ie on fait glisser les pions sur d’autres pions.

blank

J’ai ajouté des bruits de combats et des « A l’attaque‘ et compagnie. Au début, j’ai parti sur l’utilisation de canvas comme le permis rapporteur, mais les calculs allaient paraître fastidieux à faire pour générer toutes les coordonnées de chaque pion.

Donc même si c’est moins fluide, ça reste compréhensible.

ah oui,mettez le son !!

Donc j’oubliais pour traduire na notion de soustractions, j’indique qu’il y a des tueurs de positifs (si on a un truc du genre -(+4) ) ou des tueurs de négatifs ( si on a -(-4) ). L’idée est de faire apparaître ce que sont ces tueurs.

Comme les tueurs de positifs sont des négatifs donc -(+4) devient +(-4) etc.

Pour effectuer les transformations des soustractions en additions il faut cliquer sur le signe -.

Pour effectuer les additions, il faut faire glisser les pions sur d’autres pions, les pions crient et se bagarrent (apparition d’un nuage de bagarre) et on obtient ce qu’il se passe ensuite.

Le mieux c’est de voir ce qu’il se passe en vidéo.

Pour pouvoir utiliser l’animation, rien de plus simple, c’est par ici que ce la se passe :

https://mathix.org/relatifs/

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Lecture : Livre pour enfant qui aime les enquêtes : Le vol du diamant de Claymore

Les détectives 1. Le vol du diamant de Claymore

Bonjour à tous, j’ai reçu dernièrement un livre de la part de Sandrine et Hermine des éditions « Lucca éditions », qui a pour titre : « Les détectives 1. Le vol du diamant de Claymore » , en plus elles ont pris le temps d’écrire un p’tit mot à la main, c’est gentil tout plein.

Hermine Hémon est la traductrice du livre écrit par Daniel Kenney et Sandrine Harbonnier est la directrice éditoriale. Merci donc pour cet envoi, le bouquin est très chouette!

Techniquement, c’est un petit livre d’un peu moins de 130 pages de roman avec, en plus, des annexes (lexique, début du prochain tome et quelques « trucs » mathématiques à la fin). Il est donc accessible pour les enfants qui lisent peu autant que ceux qui lisent beaucoup (car ce ne sera pas le seul tome, d’autres sont à paraître)

Le livre se lit assez facilement, comprenez que j’ai mis une petite heure à le lire dans le bruit ambiant de mes enfants qui ont décidé crier pour jouer. (« c’est rigolo papa de crier, non ?  » … hum )

L’histoire est bien menée, avec des rebondissements, une vraie enquête policière. L’identification aux personnages est facile et je suis certain que des ados s’associeront aux personnages.

On parle ici d’un vol de diamant dans une bijouterie avec un suspect une victime et un témoin. Les policiers font l’enquête et les petits détectives avec leur moyen font de même de leur côté.

Le plus et c’est pour cela que j’en parle sur ce blog, c’est qu’il y a (un peu) des maths dedans, et des vraies maths, genre un personnage qui calcule la vitesse théorique d’une voiture, des calculs de combinaisons d’un coffre etc.

C’est amené de manière subtile et s’intègre bien à l’histoire car les calculs se font au sein d’un dialogue entre plusieurs personnages.

blank

Le livre est illustré de quelques images en noir et blanc qui permet autant de faire une petite pause dans la lecture et aussi d’associer des images à l’histoire. Cela permet donc d’éviter les longues descriptions, le livre nous livre plutôt de l’action, ça va vite et on est pris dans l’histoire.

Moi en tout cas, j’ai passé un bon p’tit moment!

Je crois que ce livre à toute sa place dans un CDI ou une école.

blank

Merci Sandrine et Hermine pour cet envoi!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Comment un cercle peut-il avoir la forme d’un carré ?

Bonjour à tous !

blank

J’espère que vous allez bien en ce week-end pluvieux !

Je profite de ce moment de sieste pour partager une bande dessinée de Damien Bouloc, un vulgarisateur mathématicien qui s’est essayé avec brio à des petits threads sur twitter. Avec de petits dessins, il évoque de manière efficace des concepts mathématiques. J’en suis jaloux, j’aimerai tant avoir cette facilité pour le dessin et la vulgarisation.

Bref, avec son accord (car en plus il est sympa il veut bien partager même rendre service et tout et tout… ), je vous propose de lire cette géniale BD que j’ai mis en turbomédia (on clique sur la partie droite de l’image pour passer à la suivante sur la partie gauche pour revenir en arrière)

Ça, franchement, c’est rigolo et largement accessible aux collégiens.

Merci Damien !

PS : Je profite également ici https://blog.maths-en-vrac.fr, il y a de belles illustrations mathématiques, notamment un article sur le théorème fondamental de l’analyse qui est juste excellent : https://blog.maths-en-vrac.fr/2019/08/28/le-theoreme-fondamental-de-lanalyse/

En bonus une autre BD faite par Damien :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Pour les vacances : un nouveau jeu de société, vous connaissez le : 4-6-suite ?

Bonjour à tous !

blank

Au tout début de la période de confinement Eric Juban (vous savez le concepteur de Radical-X) m’ a proposé de m’envoyer un nouveau prototype de jeu du même format que Radical-X.

Piqué au vif, j’ai accepté de tester ce jeu, le fameux : 4-6-Suite.

Une fois reçu le prototype de jeu (car oui, j’ai eu le privilège de le tester bien avant l’heure, une chouette confiance de la part d’Eric), on y a joué avec ma femme. C’est un jeu qui se joue à deux.

Ma femme n’est pas une matheuse du tout (mais vraiment vraiment pas, là où je peux être ébahi sur des images de mathématiques ou de belles démonstrations, elle me regarde toujours d’un air bizarre, genre « vas-y t’as deux minutes pour faire ton fou-fou ») et elle a franchement adoré, et c’est vrai qu’il est super ce jeu, hyper simple à comprendre et chouette à jouer. Je le préfère nettement au radical-x car plus accessible, même s’il fait travailler des notions plus simples que sont les opérations.

blank

Le vrai plus de ce jeu est la simplicité des règles qui sont quasiment naturelles, on s’est même demandé pourquoi ce jeu n’existait pas avant.

blank

Alors ce jeu, c’est simplement de faire des suites numériques :

  • arithmétique (on ajoute toujours le même nombre)
  • géométrique ( on multiplie toujours par le même nombre)
  • de Fibonacci (chaque carte est la somme des deux précédentes)

*Imaginez la tête de ma femme quand elle a osé poser la question « c’est qui Fibonacci?  » , je lui ai parlé de Fibonacci en disant qu’on n’écrirait pas les nombres comme on les écrit s’ils n’avaient pas existé, et qu’il est à l’origine indirecte de la divine proportion etc… Sa réponse : « bon, c’est à toi, tu joues? »…

Nos suites doivent se croiser entre elles un peu comme au scrabble. Voilà à quoi ressemble le jeu en fin de partie. C’est chouette, hein? Les couleurs sont bien choisies.

blank

Alors la règle est simple, on commence par une suite de 3 cartes (une suite choisie parmi les trois écrites dans la règle). On devient propriétaire d’une suite à partir du moment où l’on ajoute la 4e carte (on met une carte flèche à côté), on peut nous la reprendre en ajoutant la 5e carte (on retourne la carte flèche pour obtenir l’autre couleur de flèche) etc.

De petits points sont présentes sur les cartes pour savoir combien de cartes affichant tel nombre existe. Par exemple il y a deux points sous le « 16 », il y a donc deux cartes « 16 », ça permet d’évaluer la faisabilité de certaines suites.

Voici une partie :

blank

Alors ce jeu a le mérite d’avoir plusieurs avantages :

  • Règles simples
  • On calcule tout le temps ! En termes d’entraînement sans s’en rendre compte, c’est chouette!
  • Pas de niveau précis requis, car tout le monde qui sait compter (multiplication et addition) peut y jouer. Il est très accessible !
  • Il est petit et rentre dans une poche.

Ce jeu a tout fait sa place dans un club de maths et même dans la maison.

Ce jeu nous a même suivi en vacances où l’on a pu s’occuper pendant la sieste des enfants ou même le soir.

Alors la première partie peut paraître fatigante car on calcule beaucoup, je vous assure que dès la 2e ou 3e partie, on acquiert des réflexes qui limite les calculs. On aura tendance à se focaliser naturellement vers les suites additives (arithmétiques et Fibonacci).

Idéal comme cadeau, en tout cas moi, je l’ai même commandé pour en faire un cadeau à mon frère (qui l’a commandé aussi grr)

Le jeu est achetable sur amazon

Mots croisés

Eric a aussi développé le jeu trigramme, pour les « littéraires », il faut constituer des mots et constituer des suites de 4 cartes et la règle est quasi-identique à 4-6-Suite.

Ma femme l’aime également beaucoup, moi, moins car je suis nettement moins bon qu’elle. 🙂

Pour découvrir tous ces jeux, je vous invite à aller sur son site :

https://www.preference-jeu.com

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

La tristitude en maths : une chanson excellente !

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien pendant ces vacances!

Entre deux coups de pinceaux et de pose de carrelage, j’ai vu ça sur le blog de Claire.(Faut-il encore que je présente Claire ? 🙂 )

Une chouette chanson basée sur « la tristitude » d’Oldelaf. Déjà Oldelaf avait déjà fait une chanson sur PI il y a quelque années. : la chanson pour pi.

Là ce sont deux professeurs de mathématiques qui ont fait une chanson. Franchement j’adore ! Tout y est ! Toutes les anecdotes qu’on peut vivre avec des élèves. Même si le public visé est lycéen, c’est largement regardable avec des collégiens !! 🙂

https://yt3.ggpht.com/a/AATXAJwZkN9vkjMFBEze6Ha8eJ4kgh_OKYDuJ1UtxKuk=s100-c-k-c0xffffffff-no-rj-mo

Ces deux professeurs, Adrien et Stéphane, ont créé la chaîne « On fait des maths » créé lors du confinement.

Je vous laisse regarder la vidéo :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Burger Quiz, l’interface!

blank

Rhô la la, le truc de fou que je vais présenter. Bon d’abord ‘ faut que je fasse une présentation de mon petit Nicolas (trop facile), Nicolas Desmarets, c’est un collègue du rallye math de la Sarthe comme moi, ça fait donc déjà quelques années qu’on se connaît. C’est un bosseur et un sacré perfectionniste , quand il propose quelque chose, le truc est juste nickel.

Mais quand je dis nickel, c’est juste hyper propre, on salive quand il se met à programmer.

Bon déjà il faut connaître Burger Quiz :

Là, quand il m’a parlé de son interface Burger Quiz, j’ai juste été époustouflé! Rien que ça, si si moi, j’ai été épaté, mais vraiment!

Bref, Si on revient quelques dizaines de mois en arrières j’avais publié le travail d’un autre collègue qui avait fait fait un questionnaire Burger Quiz, et celui de 3eme là, le concept a été donc hyper amélioré par Nico.

Et bim :

blank

C’est propre, hein? Et vous avez vu, le score s’affiche comme dans l’émission.

Mais attendez, ça va plus loin, on peut y mettre ses propres questions ! Il suffit d’importer des questionnaires en formats CSV.

Il m’en a proposé 3 pour s’essayer !

Mais où est cette interface !!!!!!

Lààààà.

L’interface doit être affiché en plein écran!

Alors le seul petit défaut (rhô c’est trop abusé de ma part quand même!) c’est qu’il faut pas se planter lors de l’attribution des miams, sinon et bien on ne peut pas revenir en arrière (à moins que d’ici là Nicolas modifie son interface) EDIT : IL A CORRIGÉ ÇA, JE VOUS AI DIT QUE C EST UN BOSS?

Sinon, c’est juste que du bonheur!

Et pour rappel les règles sont les suivantes :

Nuggets (1 Miam par bonne réponse)
→ Le MdJ prend la 1ere carte Nuggets et pose la 1ere question, il pose ensuite la seconde question à l’équipe Ketchup et ainsi de suite (ne pas lire les info entre parenthèses à haute voix)
Sel ou poivre (1 Miam par bonne réponse : Epreuve de rapidité)
→ Le MdJ prend la 1ère carte Sel ou Poivre du paquet et énonce le titre du questionnaire à tous les joueurs
→ Ne lire qu’une seule face de la carte.
→ En cas de mauvaise réponse, les Miams sont attribués à l’autre équipe
Menus (1 Miam/bonne réponse)
→ Le MdJ propose à la première équipe les trois menus
→ Il pose ensuite les questions sur le thème choisi.
→ Puis il propose à l’autre équipe les deux menus restants et pose les questions du menu choisi.
L’addition (3 Miams/bonne réponse : Epreuve de rapidité)
→ Le MdJ énonce le titre du questionnaire à tous.
→ Epreuve de rapidité, tous les joueurs participent en même temps.
→ En cas de mauvaise réponse, les Miams sont attribués à l’autre équipe

La première équipe à totaliser 25 Miams est déclarée gagnante et tente le Burger de la Mort.

Le Burger de la Mort
– L’équipe gagnante désigne son candidat pour tenter l’épreuve du Burger de la Mort.

Le MdJ pose 10 questions au joueur gagnant qui doit attendre la fin du questionnaire pour y répondre dans l’ordre.
Il ne doit pas prendre de note, ni faire répéter les questions.
Si le joueur réussit à donner 5 bonne réponses dans l’ordre, il gagne le petit Burger de la Mort.
Si le Joueur réussit à donner 10 bonnes réponses, il gagne le Grand Burger de la Mort.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

BD : PATRON-DUAL

Bonsoir à tous!

blank

Olivier LONGUET un chouette collègue de mathématiques (qui nous a fait quelques BD à moi et mon frangin sur les problèmes DUDU), s’est lancé dans l’explication des patrons DUAUX de solides!

Alors cette BD n’est pas du tout accessible aux collègiens, mais au mathématicien amateur oui!

Bonne lecture et merci Olivier!!

La BD est excellente et encore mieux en TURBOMEDIA !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Escape-Maths! Un vrai jeu !

Bonjour à tous!

blank

Je vais donc vous parler d’un super jeu que j’ai découvert il y a quelques temps! C’est un très gros travail fait par Christophe BAUBIAS (académie de Bordeaux). Il a accepté que je puisse en parler sur le blog et que je me permette d’aller un peu plus loin dans la conception de son jeu.

J’ai testé son jeu, il est top, il reprend un peu les ficelles du Unlock pour les aficionados. D’ailleurs, j’adoooooore ce jeu!

Son travail donc est un jeu d’évasion qui se joue par petit groupe (3 à 5). Les élèves doivent réfléchir ensemble au diverses énigmes. On y retrouve du Thalès, Pythagore, PGCD, Fraction, repérage, dénombrement etc…

C’est vraiment chouette, ma classe de 3eme d’abord interloquée s’est rapidement mise dedans et même a été un poil vexée de ne pas avoir terminé : aucun groupe n’a réussi à aller jusqu’au bout, ils leur manquaient 2-3 minutes (rageant hein!).

J’ai voulu aller plus loin en le faisant tester à des 4emes en changeant une carte. Les élèves ont adoré et pour le coup tous les groupes ont réussi sauf un. Ils étaient hyper contents.

Description du jeu :

Couverture

Il y a 30 cartes à plastifier par jeu, ce qui fait un peu de manipulation et de bricolage au début (après c’est un jeu réutilisable, donc on le rentabilise sur toutes les classes qui y joueront)

Christophe pour avoir une machine qui valide quelques codes a donc conçu un fichier Scratch.

Capture d'écran

J’ai voulu aller plus loin en fabricant l’application android qui va avec.

4Mo, elle ne prend pas de place et permet de tester les codes. (Un portable par groupe)

Le jeu est disponible sur le google play :

https://play.google.com/store/apps/details?id=appinventor.ai_durand_arnaud.escape_lock

L’application permet ce que le fichier scratch fait et à cela j’ai ajouté un timer de 50 minutes.

Où trouver ce jeu?

Et bien j’y ai dédié une page !

Il est fort probable que la liste des scénarios s’étoffe. (au même titre que l’application).

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons