Non,M Blanquer, tout ne fonctionne pas

Je viens d’écouter notre cher Ministre de l’Éducation Nationale sur France-info.

Bigre, comment peut-on oser dire que tout a été prévu? Comment peut-on oser dire que tout fonctionne?

Voilà la page que j’obtiens ce matin depuis 2 h et j’ai de nombreux retours en ce sens de nos parents et élèves qui sont inquiets et à juste titre.

Non, Monsieur Blanquer tout ne fonctionne pas, soyez honnête et tenez-vous au courant. Car force est de constater que non tout ne fonctionne pas. Un peu comme vos injonctions (aller faire des réunions qu’il disait!) qui contredisaient celle présidentielles, cela nous a été fortement préjudiciable. Cela nous a empêché de nous préparer correctement.

Nous avons besoin de claire-voyance, d’honnêteté, et quand je dis nous, c’est les professeurs, les élèves et les parents. J’ai trouvé honteux de votre part de rembarrer le parent qui signifiait que ça ne fonctionnait pas comme si cela pouvait être de sa faute.

J’ai décidé de mettre mes cours sur mon blog.

  • Est-ce normal de passer par un site privé pour donner ses cours?
  • Est-ce normal de donner sa propre adresse mail pour recevoir les productions d’élèves?
  • Et puis, quand je vois qu’on force les élèves à faire des classes virtuelles, moi, je me questionne, quid des familles où il y a plusieurs élèves et un seul ordinateur ?

On pourrait prendre appui sur les livres… ah mais oui attendez, comme le budget des établissements a drastiquement baissé (merci M Blanquer sur ce point vous en êtes en parti responsable) et bien, ils n’ont pas tous été renouvelés, ils ne correspondent pas à votre réforme (et d’ailleurs quelle réforme : une où aucun enseignant n’a pu prendre part et quelle non-écoute de nos revendications! Et puis une réforme en deux temps, car mal préparée, en plus donc les premiers achats ne sont plus vraiment cohérents comme l’ajout des ratios. Franchement, c’est ça le travail d’équipe ? ).

Chers parents, chers élèves, toutes les grèves contre la réforme, le manque de moyen ont été vaines. Voilà pourquoi nous nous battions. Ce n’est pas pour nous mais pour vos enfants que nous nous battions. Nous en payons amèrement le prix aujourd’hui.

Un manque de moyen numérique, des livres désuets pour certains. Je ne dis rien contre ma matière, nous avons pu changer nos livres, mais en histoire-géographie, il n’y avait pas assez d’argent, on a acheté des lots insuffisants qui devaient rester au collège et que les professeurs prenaient au besoin en classe mais pas pour la maison… donc il faut, pour ses matières des photocopies ce que les parents ne peuvent assumer.

Je suis inquiet, même très inquiet.

En tout cas M Blanquer, non, tout ne fonctionne pas, je ne cautionne en aucun cas vos dires.

Sur ce, je vais occuper mes enfants (ma femme travaillant) et tâcher de subvenir aux besoins de mes élèves avec MES moyens puisque les moyens de l’éducation nationale sont défaillants.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

5 commentaires

  1. Je viens de lire ton article. Le temps de changer de page et je reçois un mail de nos inspecteurs de physique qui recommandent d’utiliser la classe virtuelle du CNED, et elyco.
    Visiblement, ils n’ont pas eu vent des problèmes de connexions!!
    Bon courage!!

  2. Bravo !
    Merci d’avoir le courage d’ecrire ces mots, de dire haut et fort ce que nous sommes nombreux à ressentir. Nous n’étions pas prêt, tout ne fonctionne pas correctement… les familles ne sont pas prêtes, les élèves ne sont pas prêts…
    La fracture numérique, résultant directement de la fracture sociale, commence à s’afficher au grand jour ! Le travail que l’on nous demande actuellement accentue les inégalités sociales.
    Je suis déjà effrayé par les conséquences qui ressortiront de cette période. Il y aura un avant et un après dans l’Education nationale ; j’espère sincèrement que l’après prendra en compte ces dysfonctionnements…

  3. @Maxime Scellier,

    Je rajouterais aussi quelques points :

    – il n’y aura pas d’après. Quand tu vois que les américains font le plein d’armes à feu, que les gens se battent dans les supermarchés, que les gens ne respectent pas le confinement, la France est quand même un pays étrange. Dès que tout refonctionnera, on ira acheter des smartphones à 1700 balles et on oubliera que ces appareils n’ont pas su remplacer les PC.
    – oui tu as raison, les familles ne sont pas prêtes, les élèves ne sont pas prêts, mais surtout tu peux rajouter qu’une bonne partie des profs ne sont pas prêts. Pour ma part certains sont en vacances, et quand bien même ils auraient envie de bosser ils n’en seraient pas capables.
    – oui pour la fracture encore, mais tu peux rajouter la fracture intellectuelle. Je suis dans l’enseignement agricole, la particularité d’avoir des élèves qui vont de la 4eme au BAC. J’ai des élèves de seconde GT qui ont pris le pli, on est quelques profs à avoir remonté une classe sur snapchat. Il y aurait long à dire sur l’utilisation des réseaux privateurs, mais curieusement j’ai un peu l’impression que la RGPD en ce moment on s’en fout un peu quand des examens médicaux sont réalisés par Whatsapp, Facebook, ou Facetime, on se rappellera que les données personnelles quand il faut sauver des vies, ça n’a pas vraiment d’importance. Pour les collégiens c’est une catastrophe et c’était prévisible, envoyer un mail, utiliser le smartphone pour utiliser les ENT qui ne sont pas adaptés, tout est compliqué. Le niveau de nos enfants est catastrophique et au lieu d’avoir voulu bannir les téléphones portables des cours d’écoles, on les aurait intégré dans nos pédagogies ça serait certainement moins le bordel aujourd’hui.

    Je vous souhaite bon courage à tous, je vise d’ici la fin de la semaine 80 heures de boulot, je dépanne mes élèves, mes collègues, je fais des vidéos maintenant, vivement les vacances …

  4. Tout à fait d’accord avec toi Arnaud. On s’use avec un outil qui fonctionne mal, qui n’accepte pas de fichiers trop lourds. J’ai comme toi fait un lien vers un blog, j’ai donné une adresse orange qui elke ne dysfonctionne pas, je communique de ci de là avec les chanceux qui peuvent se connecter, Cette situation est intolérable et tellement prévisible !!! Ce n’est pas faute d’avoir tiré la sonnette d’ alarme à de nombreuses reprises. Lamentable !!!

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucune aide ne sera fournie pour les problèmes en vidéo (Problème DUDU MATHALOUÉ ...).