Préparation de l’accueil d’élève allophone avec mes cours interactifs

Bonjour à tous !

La nouvelle est tombée, mon collège va accueillir 3 élèves ukrainiens, je serai d’ailleurs professeur principal de l’un d’entre eux.

Branle-bas de combat,youp youp youp, il faut traduire les cours pour gérer une première approche des leçons sans trop les perturber, puis leur donner une version française ensuite.

J’ai donc inséré l’outil de traduction de google dans mes cours interactifs (dont j’ai encore 30 petites coquilles à corriger, allant de la mise en page, à des erreurs typographiques…)

Le rendu est plutôt correct.

Il suffit de glisser la souris en bas à droite et de cliquer sur le drapeau ukrainien.

Mais je m’interroge encore beaucoup sur l’accueil, quelle démarche adopter, doit-on considérer qu’ils vont rester et donc opérer une insertion dans notre société en leur faisant apprendre le français ou est-ce pour eux transitoire et donc la langue française est secondaire ?

J’ai beau me documenter, je vois beaucoup de ressources, peu en mathématique, pourtant la géométrie, la rédaction est un levier important en 6eme et je m’interroge sur l’apport à donner…

Bon tout d’abord ça va être beaucoup d’écoute, le but sera de poser un moyen pour communiquer, le scolaire sera quand même au début secondaire…

Quel drame pour ces familles….

A propos de l'auteur : blank

Enseignant de mathématiques : collège Belle-vue de Loué Membre de l'équipe du "Rallye mathématique de la Sarthe" blog : mathix.org

a écrit 1012 articles sur mathix.org.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

7 commentaires

  1. C’est un peu rude comme accueil. Mais m’occupant des maths en UPE2A j’aime bien commencer par une évaluation sans texte que m’a fournit la coordo.
    Ca donne une idée de connaissances en math, c’est parfois étonnant de voir qu’on ne fait pas les choses du tout dans le même ordre. Après j’ai un ensemble de ressources basiques pour les aider à s’approprier la langue…
    L’avantage de l’UPE2A c’est qu’ils sont tous plus ou moins dans la même situation, donc je différencie beaucoup mais la classe se regroupe ponctuellement sur des activités de type « dictées de grand nombre ou fraction »,  » explique à tes camarades une figure et ils l’a construisent » etc…

  2. Bonjour,
    Je vais en accueillir aussi. Ça m’intéresse aussi vos ressources., si c’est possible que vous partagiez. Effectivement ça ne va pas être simple.
    Bon courage

  3. Il y a une évaluation non-verbale pour les élèves allophones, en mathématiques, sur le site de l’académie de Lille. Bon courage. Les ukrainiens ont souvent un bien meilleur niveau en maths que nos élèves.

  4. Bonjour,
    J’aimerais savoir si la traduction pour les élèves allophones ukrainiens est en langue russe ou ukrainienne. Merci !
    J’ai souvent plusieurs élèves allophones dans mes classes de collège (ces élèves rejoignent une classe « ordinaire » après 1 an d’immersion en classe spécifique pour allophones, mais continuent si besoin les cours de Français langue seconde) et qu’ils viennent de Russie, Albanie, Afghanistan, Brésil, Grèce, Tunisie, Italie, Angola, Guinée etc., les difficultés pour suivre le rythme des cours de mathématiques sont toujours grandes. Je fais des évaluations aménagées mais je trouve vite mes limites en ce qui concerne la fourniture de ressources spécifiques pour ces élèves. Je suis donc intéressée par tout document destiné à ces élèves et couvrant l’ensemble des niveaux primaire et collège. Je vais aller voir sur le site de l’académie de Lille…
    Et j’en profite pour témoigner de mon admiration envers ce blog et son auteur… une mine d’or pour une jeune (dans le métier) prof !

  5. Merci vraiment pour ce dispositif de traduction, c’est super. J’espère que mon élève s’en saisira à la maison. La communication est vraiment difficile même en anglais… ce sera donc peut être un moyen pour le motiver à plus d’écoute en classe, s’il a lu au préalable les leçons… On croise les doigts !
    Et merci encore pour (tout) ce travail

Rejoignez la conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.