Un thème d’IDD : La publicité télévisuelle et ses mécanismes…..

Voilà, l’année commencée, l’IDD (comprendre itinéraire de découverte) est en place avec une collègue d’histoire-géographie, la même personne avec qui j’ai fait les épisodes BREF!

Bref…

 

Le dispositif

Ici, avec un public d’élève de 4e, on s’est mis en tête d’abord de refaire des mini-tournages, en mettant l’accent sur les plans (général, américain, italien,gros plan, plan taille …) et leurs significations. Puis pour étoffer cela, on a pris comme thème la publicité, ses rouages, ses thèses. Notre souhait est de de créer des jeunes avertis face à une publicité.

Notre IDD se compose de 12 séances de 1h30.

Nous avons décidé de couper l’IDD en deux phases :

  • Décrypter une publicité pour en ressortir la thèse, les couples d’oppositions, et les mécanismes secondaires.
  • Créer une publicité avec les bons plans sur des produits dont la thèse est détournée (un dentifrice qui rend les dents sales ….) reniant la thèse classique du mieux, plus naturel, etc…

Pour cela, nous avons créé des outils pour armer les élèves dans leur travail.

La première partie

Les premières séances s’appuieront sur l’étude de vraie publicité.

Voici la page internet sur laquelle les élèves iront, par groupe, voir les publicités. visible ici.

Une fois l’analyse faite, ils devront la présenter aux autres élèves.

C’est un moyen que l’on a trouvé pour travailler l’histoire des arts (présentation d’un document vidéo)

Voici les fiches outils élaborées :

Une fiche technique pour décrire les scènes :

Voir en plein écran

Une fiche à compléter avec des axes d’observation :

Voir en plein écran

La seconde partie

Ensuite ils devront faire eux-même une publicité, en prenant soin de faire attention aux couples d’oppositions, à la thèse de la publicité qui, elle, devra être détournée.

 

Le premier montage que l’on a fait et que l’on va montrer à nos chers élèves pour faire un exemple de ce qu’on l’on attend (floutée pour préserver les personnes présentes sur la vidéo) :

Ici on y retrouve la thèse (je ne veux pas d’amis, on veut des dents sales pour innover)

On retrouve le discours de l’expert, généralement incorrect, les graphiques ne veulent rien dire…. comme dans les vraies publicités.L’expert n’est que trop rarement connu.

 

 On va voir la suite ….

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code