La loi de Murphy étudiée…

lois_de_murphy

Si une chose peut mal tourner, alors elle finira par mal tourner. La loi de Murphy ainsi énoncée, ne satisfait pas les scientifiques. En 2000, une expérience à grande échelle est menée avec 1000 élèves qui font l’expérience de la tartine vingt fois chacun.

Résultat : la tartine est tombée côté beurré dans 62% des cas.

Les physiciens s’en mêlent aussi en calculant tous les paramètres pour vérifier la véracité de cette assertion.

Cette vidéo est intéressante sur plusieurs points, d’abord elle met en exergue l’expérimentation scientifique, ensuite l’extraction des paramètres pour une modélisation mathématique (ou plutôt ici, statisticienne)

Source : universcience.tv

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un commentaire

  1. La loi humoristique de Murphy « Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner » a un fondement de type statistique : au cours de plusieurs dizaines de milliers d’heures de fonctionnement et de centaines d’opérateurs différents d’un système complexe, s’il existe une façon d’enchainer des erreurs menant à l’accident, il existera statistiquement une probabilité non nulle que cela survienne : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/formation-continue-a-la-securite/la-securite-au-travail-dans-les-systemes-complexes

Rejoignez la conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *