Le jour où des stagiaires de l’académie de Rouen voulaient nous interviewer

Eh oui! Ca fait tout bizarre! J’ai reçu un mail de Claire Lommé une formatrice de l’académie de Rouen, elle encadre un groupe de professeurs stagiaires dont la tâche ardue est de faire un mémoire sur les tâches complexes.

logomathix5 d’entre eux voulaient axer leur thème sur les problèmes DUDU. Comme me l’a dit Claire L. « you’re a star » , et moi j’ai juste ouvert la bouche béante et …. j’ai appelé Julien, bah ouais c’était super cool sur l’instant.

J’accepte dans la foulée, même pas peur tiens! Audrey, une des stagiaires, se fait le porte parole par mail des autres, et le jour est fixé, c’était le 7 avril.

Et bien la veille, je ne faisais pas vraiment le malin, je me suis posé plein de questions :

Qu’est-ce que je vais pouvoir leurs dire? Quelles questions vont-elles poser? Saurais-je répondre à leurs attentes? Vont-elles être déçues par ce que je vais leur dire? Est-ce que je saurai expliquer des choses qui pour moi sont naturelles et évidentes?

Dur, d’expliquer l’évidence.

Elles sont restées 3 bonnes heures chez moi, courageuses, car plus de 2h de route pour aller et idem pour le retour, elles viennent en plus avec des chocolats, top top top!

Bon, au début, elles étaient intimidées …. et après toujours un peu fait, mais c’était mieux. Remarque, je les comprends un peu, arriver chez quelqu’un qu’on a juste vu en vidéo, ça doit être bizarre.

Elles avaient préparé multitudes de questions sur une feuille, Audrey avait son crayon et était prête à tout écrire, mais moulin à parole que je suis, je voyais bien qu’elle avait du mal à suivre.

On a donc filmé l’interview et je leur ai filé ça sur clé.

Vous n’aurez pas l’interview en direct, car c’est long et puis le droit lié aux enregistrements etc.

L’interview, à proprement parlé, a duré 1h30.

L’échange a été pour moi assez productif, même si cela manquait de naturel.

Je me souviens de l’échange avec Adeline (j’espère pas me planter sur le prénom), sur l’intervention de l’enseignant ou non pendant les problèmes DUDU, j’ai mis les pieds dans le plat, il faut intervenir pour aider les groupes et ça a fait réagir (j’attendais un débat, enfin! ouais!). Bref, elles ont expliqué leur postulat de base qui était la non intervention pour voir comment ils s’en sortaient : Des groupes n’ont pas terminé (remarque en 1h c’était a posteriori évident).

On a donc embrayé sur « Est-ce que les élèves ont appris quelque chose? » , un peu décontenancées, elles se sont justifiées en disant que c’était leur postulat de base, ce que je n’avais pas renié. J’ai donc évoqué que l’intervention d’un enseignant est primordiale, qu’elle doit être discrète (demander une reformulation de ce qu’ils font, poser des questions…) et moins discrète pour des groupes faibles.

On a pas mal échangé sur le rôle de l’humour pour dédramatiser l’erreur… L’une d’elle s’est demandée  « et chez vous ça marche? » , je leur ai dit « pas tout le temps, parfois c’est pas drôle, mais les élèves rigolent car c’est bien pourri » . Elles reconnaissaient qu’elles s’y essayaient sans trop de résultat parfois.

Je trouve ça plutôt chouette que des jeunes collègues s’essayent à casser un peu l’image austère des maths!

Bref, j’aurais bien mis la photo avec les stagiaires, car l’une d’elle voulait une photo, mais bon, elles m’ont dit qu’elles préféraient d’abord voir la photo avant de donner un quelconque accord.

Wait wait wait!

Une petite expérience bien marrante en tout cas! 🙂

Maintenant ‘faut que j’invite Claire Lommé!

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

Un commentaire

  1. Pas surprise de votre succès 😉
    Par contre oui pour l’intervention du prof…sinon parfois ça rame beaucoup beaucoup…et une question juste posée au bon moment ça fait tilt dans leurs yeux et paf la machine repart! vendredi on s’est posé la question de savoir si on votait la méditerrannée depuis le sommet du mont Ventoux…bah 2 heures c’est mieux quand même…on s’y recolle la semaine prochaine! Bonne continuation aux dudus!

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code