20 octobre 2011

PPRE : diagnostic avant remédiation

Par

Actuellement, en pleine réflexion sur les PPRE, nous avons confectionné un test pour un diagnostic visant à cibler les objectifs à écrire sur les contrats de PPRE.

Je vous livre ici, un premier jet du diagnostic pour les mathématiques.

Celui-ci s’appuie sur :

– l’évaluation nationale des acquis des élèves en CM2 Janvier 2011.

– l’évaluation EGPA Francais mathématiques 2009 (inspection : circonscription strasbourg VI)

I. PPRE : les grandes lignes.

Chaque PPRE mis en place pour les élèves se fera sur 7 semaines (période entre deux vacances). La première séance avant l’entretien avec les familles, nous mettrons en place le diagnostic, afin de cibler précisément les lacunes des élèves et préparer les leviers qui permettront d’y remédier.

Ensuite, signature des contrats avec les parents, élève, PP, principale ou principale-adjointe.

Ensuite, nous avons prévu de nous appuyer sur des ouvrages que nous avons commandé, dès réception je mettrai à jour, ceux que nous conseillons, pour entre autre, la lecture de consignes et l’association problèmes-opération.

II.Le public

Chez nous, seuls certains élèves de 5e, cette année, feront l’objet de PPRE.

En effet ceux de 6e possèdent l’AP qui permet d’avoir le même but que le PPRE :  sur les fondamentaux et sur le long terme.

En 4e, nous estimons que c’est trop tard et que 6 semaines ne suffisent généralement pas, de plus l’emploi du temps est complexe à gérer.

Enfin en 3e, l’emploi du temps est complet et pour extraire un élève d’une classe sans qu’il perde le fil des séances d’une discipline nous paraît pour l’instant inenvisageable.

De plus, nous connaissons déjà ces élèves, anciens 6emes, donc nous connaissons déjà sur quel terrain, l’enfant aura des difficultés.

III.Le diagnostic.

Les thèmes abordés par le diagnostic permettent de tester les difficultés sur :

– la barre de fractions

– positionnement des chiffres (décomposition, ordre)

– lien opération-problème

– analyse d’un texte ou image avec données : extraction de données

– l’observation de volume.

– opération calcul

Ici, il ne s’agit pas de tester la géométrie, en effet,ici, on peut estimer que ce sont des vrais fondamentaux qui peuvent mettre les élèves en difficultés. L’usage de la règle ou du compas ou de l’équerre, requiert bien un apprentissage n’est pas pour moi un élément bloquant. En effet,  » La géométrie est l’art de raisonner juste sur des figures fausses. » Ne faudra-t-il pas, en conséquence, axer le regard des élèves sur le codages donc sur l’extraction de données? Ce sont aussi des prérequis nécessaire au raisonnement, non?

On ne néglige pas pour autant, la géométrie, mais on priori-tise les objectifs, de toutes façons en 6 semaines, il est évident que l’on ne peut tout travailler… Force est de constater qu’il faut faire des choix.

 

Les ouvrages de remédiations viendront plus tard sur le site….

diagnostic.odt diagnostic.pdf

Voir en plein écran

L’ensemble des professeurs de mathématiques du collège Bellevue de Loué ont participé à l’élaboration de cet outil

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email
Licence Creative Commons

Laisser une réponse

Si le commentaire me paraît irrespectueux envers les médias que je propose, je me réserve le droit d'enlever les passages outrageants, si ceux-ci ne sont pas constructifs ou argumentés.Merci d'en tenir compte.
Aucune aide ne sera donnée pour les problèmes vidéos (sauf enseignants qui utilisent leurs mails académiques)!