Bilan sur l’évaluation globale par compétences

Bon, ça faisait un moment que ça me trottait dans la tête que certains me l’avait demandé donc je m’y mets !

Evaluation par compétences.

Alors cela fait maintenant 2 ans que le collège est passé au 100% compétences (et 10 ans pour moi) avec une liste commune d’une cinquantaine de compétences qui sont toutes transdisciplinaires. L’idée à l’époque était de coller au socle commun et également de produire une grille de compétences lisible et synthétique.

Il fallait donc un nombre restreint de compétences mais qui permette toujours de fournir un portrait scolaire de l’élève. Cette année, la liste n’a pas évoluée (enfin si, on a cassé une compétence en 2 compétences), c’est donc qu’on est arrivé à maturité sur cette réflexion et ça c’est plutôt cool.

On est plutôt content d’évoluer par compétences et revenir en arrière est exclus pour quasiment tous les profs (un seul souhaite potentiellement le retour).

Quid de l’élève?

C’est là que le bas blesse ! J’en ai été franchement gêné cette année voyant le non sens que cela pouvait avoir pour les élèves. Que faire d’un « modéliser » non acquis, est-ce que l’élève saura quoi en faire? La réponse est non.

Alors au début, je me suis convaincu que mon appréciation sur les devoirs suffirait à aiguiller l’élève… En fait non.

L’élève, lui, ne regardait le nombre de point rouge et de point vert et s’enorgueillissait d’avoir plus de vert qu’avant sans pour autant juger si réellement il y avait progression ou non.

Ce travers, je l’ai perçu assez tôt et pourtant avant quand j’évoluais par objectifs (je m’appuyais sur des savoirs-faire), les élèves s’intéressaient sur quels types de points vert ils avaient.

J’en ai conclus que l’évaluation par compétences n’était plus au bénéfice de l’élève au moment de la restitution de l’évaluation… Au mieux, elle nous servait à nous professeur.

J’en étais à me dire qu’il fallait retourner en arrière (vers de l’évaluation par objectifs notionnel), sauf que si toutes les disciplines s’y mettaient, on explosait le compteur de « compétences » (entre guillemets car ce sont des savoirs-faire et non des compétences).

La solution est venu d’une idée de ma collègue Charline.

Elle a repensé la cartouche de l’évaluation, on passe donc de :

Cartouche 2018

à

Cartouche 2019

Donc on continue d’évaluer par compétences globales en mathématiques avec ces 10 compétences :

  • Mémoriser
  • Chercher
  • Calculer
  • Modéliser
  • Représenter
  • Communiquer
  • Écoute et respect des autres
  • Travail en équipe
  • Travail personnel et organisation
  • Participation, implication, prise d’initiative et autonomie

Et on ajoute une grille d’acquisition de notions que l’on pointera et donc l’élève de manière synthétique pourra voir quoi travailler, et ce qu’il maîtrise.

L’élève aura, également, un tableau sur son classeur où il indiquera son suivi de validation de notions.

Nous, professeur, on aura le tableau de validation des compétences qui rentrera sur le bulletin.

On espère ainsi que l’élève saura quoi travailler ce qui est le plus important quand même, non?

Et pour les compétences transversales, on fera juste un bilan en mi semestre et fin de semestre de ce type :

Bref, je pense que là le système aura du sens, reste à expérimenter! 🙂

Pour ceux que cela intéresse, voici notre grille de compétences pour tout le collège

et sinon les échelles descriptives pour les compétences :

Je sais…
Niveau débutant

Niveau apprenti

Niveau confirmé

Niveau expert
Mémoriser
Restituer une partie des attendus Restituer tous les attendus Restituer les attendus de manière claire
Chercher
Trouver une information dans un document simple, m’engager dans une démarche Extraire les informations utiles, repérer ce que je cherche Extraire toutes les informations utiles, les reformuler et les organiser Exploiter les informations, me diriger vers les bonnes idées
Raisonner Faire des essais Utiliser, faire des essais pour proposer une méthode de résolution Proposer un raisonnement cohérent, analyser et exploiter mes erreurs Valider mes résultats par des raisonnements et démontrer
Calculer Refaire une technique de calcul avec un modèle, donner un ordre de grandeur Mener un calcul simple sur des nombres de manière exacte ou approchée Mener un calcul complexe en combinant calcul mental, calcul posé et instrumenté Calculer sans erreur, utiliser le langage algébrique (lettre, symbole)
Modéliser Faire le lien entre une situation réelle et un modèle simple Traduire un problème en un modèle théorique (croquis, schéma, représentation) avec une aide Traduire, seul, un problème en un modèle théorique (croquis, schéma, représentation) … et critiquer un modèle donné
Représenter
Identifier le mode de représentation à utiliser (graphique, schéma, carte, dessin) Réaliser une représentation incomplète, imprécise (main levée, mais codée) ou avec de l’aide Réaliser une représentation complète précise (avec instrument) sans aide Optimiser, choisir et critiquer une représentation
Communiquer Ecrire des calculs, faire des figures ou des graphiques. Expliquer oralement ma démarche. Détailler les étapes, expliciter mes résultats ou ma démarche à l’écrit ou à l’oral Utiliser les notations, le vocabulaire mathématique à l’oral ou à l’écrit Rédiger mon travail, argumenter mes résultats, écrire les règles ou propriétés utilisées
Programmer Exécuter un programme sur papier Corriger et analyser un programme Concevoir ou analyser un programme simple Concevoir un programme complexe

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

7 commentaires

  1. Bonsoir, Je me demande si mettre en place un système ou l’élève demande à être validé sur une compétence après avoir motivé son choix est une solution???
    Exemple: j’aimerais bien avoir maîtrise satisfaisante dans communication car dans cet exercice j’ai rédigé….

    1. Oui, mais alors plutôt dans le style, j’aimerai qu’on rajoute la compétence communiquer que vous n’évaluez pas, car je pense avoir bien rédigé. Dans le cas contraire, on peut être dans l’évitement, et ne choisir que les compétences où l’on excelle, non?
      Il s’agit aussi de forcer l’évaluation de certaines compétences pour savoir où cela pêche.

  2. Oui je suis d’accord sur une évaluation sommative pour toute la classe on peut décider d’évaluer certaines compétences qu’on exige et d’autres en plus. Je parlais plus en classe n’importe quand, un élève peut me prouver qu’il maîtrise cette compétence ( et la c’est déjà gagné, l’élève arrive à comprendre ce qu’on attend de lui)
    Et dans ce cas là ne pas réévaluer en évaluation en classe entière.
    Je me base sur des idées, je n’ai pas encore testé mais en préparation pour l’an prochain.

  3. Bonjour Arnaud,
    merci d’avoir partagé vos réflexions sur l’évaluation par compétences. Je suis en plein questionnement et en pleine expérimentation. J’ai un problème avec le bulletin: si j’ai bien compris, n’y apparaissent que les compétences (raisonner, chercher, …), est-ce clair pour les parents? car personnellement, je trouve que « modéliser » par exemple, ce n’est pas forcément évident de savoir ce qui se cache derrière. Deuxième question, les compétences sont rentrées dans sconet ou équivalent mais qu’en est-il des savoirs?
    Merci
    Magali (44)

    1. Les savoirs cette année n’existait pas, pour l’année prochaine, ils n’existeront qu’au travers les contrôles (via le cartouche) et a fiche de suivi des notions.
      Concernant le bulletin quitte à être caricatural : on s’en fout de savoir que l’élève connaît Pythagore, on se pose plus la question de savoir s’il sait raisonner ou calculer etc.
      Pour la compétence modéliser, le passage du problème concret au maths n’est pas si dur à expliquer. Bien entendu cela va passer par de la communication à faire avec les parents, mais lors de la rencontre parent-prof, c’est justement l’occasion d’en parler! 😉

  4. Merci pour le partage . Nous avions tenté d’ élaborer une échelle descriptive dans mon collège mais elle était vite devenue inutilisable ; il y avait beaucoup trop d’items en jeu. L’idée de deux tableaux pour évaluer les compétences et les savoirs me semble judicieuse; nous, nous avions associer les savoirs dans une compétences mais cela donnait un énorme tableau à remplir à chaque évaluation. Je pense donc tester votre idée.

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code