»C’est quoi une hauteur? »

shot0001.pngCette idée me trottait depuis quelques temps dans la tête.
J’avais plusieurs fois utilisé avec mes 5e, l’idée d’un petit bonhomme qui se promène sur un triangle et qui se pose la question sur la hauteur à laquelle il est, afin que les élèves gardent leur bon sens et ose tracer des hauteurs en dehors du triangle.

exemple.pngJe m’en servais aussi  pour définir le vocabulaire très proche de mots communs.

Base -> En bas : en supposant que tous les triangles peuvent tourner librement, on réussit à leur faire admettre que tous les côtés peuvent être des bases (relatifs à une hauteur)

Hauteur -> Hauteur telle qu’ils la conçoivent par rapport au bas (la base), qu’elle soit ou non dans le triangle.

 

shot0002.png Je suis donc parti sur cette analogie pour créer ce petit vidéo-montage sans prétention à l’instar des  relatifs.

Créer un impact émotionnel chez les élèves en accentuant un côté décalé et drôle : une petite formule choc pour créer une empreinte mnésique dans la tête des élèves qui soit efficace.

 

La vidéo est présente dans la rubrique vidéos éducatives et est à destination principalement des élèves de 5e.

Bon visionnage!

 

Télécharger l’épisode (mp4)

Télécharger l’épisode (flv)

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

9 commentaires

  1. Bonjour.
    Juste génial. J’ai bien aimé le côté « décalé » et je garde cette vidéo en mémoire pour la diffuser au bon moment à mes élèves.
    Bonne continuation.

  2. Bonjour, je suis enseignante en CM2. J’adore votre démonstration qui change un peu des choses très convenues. M’autorisez-vous à montrer cette vidéo sur mon blog (avec un lien vers le votre bien sur)?
    Merci

  3. Génial, merci beaucoup ! Ce que l’on rêvait de leur montrer (bien mieux que mes gesticulations au tableau). Du simple et de l’efficace, l’humour en plus… mes cinquièmes vont adorer je crois, et peut-être que cette année ils n’auront plus autant de réticences à « faire sortir » cette maudite hauteur de son triangle…

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code