Quand les éditions Nathan bafouent les droits d’auteurs des DUDU!

Le titre est racoleur mais il est de même nature que les échanges que nous avons eu avec eux. Voilà un bel exemple de comment les éditions-Nathan ou plutôt du Directeur éditorial Sciences et Parascolaire Lycées qui a parlé au nom de l’entreprise ont considéré nos remarques….

Mais avant de commencer développons l’objet du litige.

Dans le TRANSMATHS 3e, une copine (Marie-Tatiana FORCONI qui a partagé un temps ce blog) nous a (re)découvert dans cet ouvrage page 232. Pensant nous faire plaisir, elle publie ça sur facebook.

image001

D’abord content, car non seulement on a été édité chez BORDAS (collection Myriade), mais également chez NATHAN (Collection Transmath), à eux deux, ils totalisent beaucoup de livres scolaires de maths vendus en France, donc plutôt un gros coup de pub.

Sauf que, je me suis rappelé du contrat signé avec BORDAS où il était stipulé que l’utilisation du point de vue commerciale des 33 vidéos étaient exclusives (cette vidéo fait parti de la commande pour BORDAS). La licence est CC-BY-SA-NC 3.0.

Regardons de plus près cette activité :

  • Il y a mention claire de notre site et la référence claire à la vidéo sur les probabilités : https://mathix.org/linux/archives/7918
  • Le détail dans l’activité, il y a un pari pour regarder un film, même base de l’histoire de notre vidéo.
  • Les prénoms sont quasiment inchangés Arnaud devient Arthur et Julien devient Jules.
  • Arthur dit les mêmes arguments qu’Arnaud dans la vidéo.

Je vous laisse le soin de revoir la vidéo :

 

Tentative d’écriture d’un mail pour avoir des explications :

Le 27 septembre, j’écris un mail à un délégué pédagogique des Pays de la Loire des éditions-Nathan, car nul part, on ne voit d’autres contacts, donc allons-y doucement :

mailBonjour,

Voilà je me présente Arnaud DURAND, enseignant de mathématiques et co-créateur des problèmes DUDU (vidéo de problèmes mathématiques).

Dans votre TRANSMATHS 3e, vous utilisez (pas de doute possible puisque vous en indiquez la source https://mathix.org/linux/archives/7918) l’histoire d’une de nos vidéos, malgré la licence qui l’interdit (CC-BY-SA-NC 3.0). De plus, cette production est réservée à l’utilisation exclusive de BORDAS (puisqu’un contrat nous lie à eux)  qui a été prévenu également par une tierce personne.

J’aurais aimé avoir un retour du directeur de collection qui a laissé cette coquille…

Cordialement.

Le directeur de collection Stéphane L… ne nous a pas répondu de suite.

Je prends donc la décision d’appeler les éditions BORDAS qui me disent ne pouvoir faire grand chose puisqu’en fait les deux éditions appartiennent au même groupe…

Bref, au moment même où j’envoyais un autre mail plus incisif et menaçant, je reçois une réponse du directeur de collection le 5 octobre soit une semaine après mon premier mail. Voici sa réponse :

mailBonjour,
Votre message m’a bien été transmis.
Effectivement, il s’agit d’une coquille. J’en suis bien désolé. Nous allons corriger cela lors de la prochaine réimpression.
Bien cordialement,
Stéphane L…….

 

Sauf que j’avais envoyé un autre mail auquel je crois fermement puisqu’appuyé sur une aide extérieure, et comme je supposais que le premier mail n’avait pas été transmis, j’ai écrit aux relations-clients de NATHAN.

Envoi d’un second mail :

mailBonjour,

Voilà je me présente Arnaud DURAND, enseignant de mathématiques et co-créateur des problèmes DUDU (vidéo de problèmes mathématiques).

Nous avons eu la désagréable surprise de voir dans votre TRANSMATHS 3e (p232) que vous utilisez (pas de doute possible puisque vous en indiquez la source https://mathix.org/linux/archives/7918) l’histoire d’une de nos vidéos, malgré la licence qui l’interdit (CC-BY-SA-NC 3.0), cette licence s’applique sur la vidéo et le scénario. Cela ne peut être envisagé comme une citation de l’œuvre puisque vous en détournez seulement les noms des personnages et que l’intégralité du scénario est repris.

Passant outre nos droits d’auteurs, vous n’avez en aucun cas reçu une autorisation d’utiliser nos scénarios, ni même de nous mentionner même si sur une simple demande nous aurions tout-à-fait autorisé cela. Compte-tenu que ce ne fût pas le cas, nous réclamons à ce titre des dédommagements financiers à hauteur de 500€ chacun soit 1000€.

Nous vous laissons 1 mois à compter de ce jour, pour avoir une réponse officielle de votre part. Considérez ce mail comme une lettre de mise en demeure.

Passé ce délai ou en cas de réponse négative de votre part, nous publierons un article sur notre blog expliquant la situation.

Notre site (https://mathix.org) enregistre en moyenne 1000 visiteurs unique par jour. Notre site est dédié aux enseignants de mathématiques, ce qui se trouve être le public ciblé de vos ouvrages.

Vous trouverez en suite de ce message la copie de la page incriminée (p232) et une capture d’écran montrant les statistiques de notre site.

La réponse de Stéphane a été plus rapide, le 12 octobre (tiens, c’est drôle ça!) :

mailBonjour,

Le contenu de votre courriel nous a quelque peu surpris tant dans sa forme (envoyé à la relation clients) que dans son contenu.

Sur le fond,   (1) nous confirmons avoir renvoyé par erreur à votre vidéo. Il s’agit bien d’une « coquille » pour reprendre votre expression, coquille que nous supprimerons à la réimpression. Ayant eu connaissance d’un accord avec Bordas, nous avons renoncé à nous rapprocher de vous.   (2) l’exercice développé dans notre manuel n’est pas original. Il suffit pour s’en convaincre d’aller sur wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_des_trois_pi%C3%A8ces_de_monnaie.   (3) quant à la mise en forme de l’exercice, elle n’a rien d’originale dans notre ouvrage. Nous vous invitions à la regarder de plus près et vous constaterez qu’elle est bien différente de votre animation vidéo.

 

En conséquence, nous ne comprenons ni  le fondement juridique de votre demande financière ni le sens de vos menaces sur  lesquelles nous faisons bien entendu nos plus expresses réserves.

 

C’est drôle, non?

  • 1er point : On se ferait taper sur les doigts pour avoir écrit aux relations-clients, navré de décevoir les éditions-Nathan, mais je bosse avec leurs bouquins, j’ai réclamé dans mon collège de travailler avec. Donc je suis client.

Notre exercice ne parait pas être original, sauf que l’histoire l’est, même si elle présuppose l’utilisation des paradoxes des 3 pièces, c’est un peu comme si tous les exercices de Nathan portant sur le théorème de Pythagore pouvaient être utilisés, bah oui, le théorème de Pythagore est sur Wikipédia.

Donc en gros, Stéphane pourrait nous faire croire qu’on pourrait copier Nathan puisque d’après lui comme c’est sur Wikipédia. (bien entendu on ne peut pas…)

  • 2e point drôle, wikipédia semble être la source de l’exercice, et bien pourquoi nous avoir cité à la place?
  • 3e point, parler de coquille là où moi j’étais dans l’ironie, Stéphane le prend au premier degré, soit.

Stéphane une coquille c’est comme l’exercice 4, 5, 6, 7 page 394 du bouquin de cycle TRANSMATHS, où le repère utilisé est (A;I,K,J) au lieu de (A;I,J,K). Ça c’est une coquille, tu comprends la nuance?img_20161012_172554

  • 4eme point : Votre exercice est bien différent? Certes, vous avez changé Arnaud en Arthur et Julien en Jules. Très gros changement (j’espère que tu comprends l’ironie).

Sourcer un exercice et se targuer qu’on n’a pas copié sur la dite-source, c’est du vol.

Mais comme tu le dis, quand les notions sont sur wikipédia, on peut copier, donc l’intégralité du bouquin peut-être copiée?

Tu es drôle.

Signés Arthur et Jules.

OUPS Arnaud et Julien les Originaux!!!

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

5 commentaires

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code