La copie d’élève à faire corriger : maîtriser le dispositif

Bonjour à tous !

Voici un dispositif qui est pourtant simple à mettre en place, mais sans le vouloir j’ai pendant plusieurs années accumulé les erreurs de mise en place !

Bref, c’est après une séance géniale je me sens prêt pour le présenter dans sa dernière forme. (Chaque année j’ai pu tester cela sur 3 classes)

Pourquoi ce dispositif ?

L’idée de ce dispositif à l’origine était pour retravailler les erreurs possibles dans des raisonnements et de porter un regard critique sur les rédactions possibles.

L’idée avant tout était de travailler sur la compétence « communiquer » & « raisonner ».

Voici l’évolution du dispositif il y a quelques temps déjà, car j’ai eu quelques échecs de mise en place.

1er dispositif

Quand je me suis lancé dedans, je prenais tout simplement plusieurs copies d’élèves qui faisaient des exercices et les projetait à l’aide d’une caméra document. Une discussion en classe dialoguée permet de dégager des points d’attention sur des rédactions ou biais de raisonnement

Simple à mettre en place, très souple aussi, on peut réagir rapidement.

Mais l’implication des élèves reste modeste, en effet c’est l’enseignant qui réagit d’abord et les élèves analysent ensuite.

L’idéal serait que les élèves réagissent aussi puis analysent. l’idée étant qu’ils soient attentifs, là j’avais l’impression de leur dire , »Regardez lààààà »

Alors ce dispositif existe toujours pour moi, car pour faire des ajustements non prévus, il est idéal (ACHETEZUNE CAMERA DOCUMENT!! C’est vital !)

2e dispositif.

Fort de ce constat, j’ai donc commencé à photocopier des extraits d’exercices d’élèves que j’ai proposé aux élèves d’analyser comme des enseignants.

J’ai testé cela en groupe et individuel.

Ça n’a pas marché pour plusieurs raisons, déjà l’impact de voir des écritures qui permettent de savoir qui a écrit, également la difficulté que certains élèves ont pour lire celle des autres, puis un autre défaut que je présente aussi dans le 3e dispositif (spoiler : il n’a pas marché non plus).

Bref, un échec , l’activité s’est faite, mais a été longue pour eux (comme pour moi), même si, j’avais noté que les élèves étaient entré tout de suite dans l’activité, l’attrait était réel.

3e dispositif

J’ai démarré donc en produisant une fausse copie tapée à l’ordinateur.

J’ai donc gommé l’écueil de la difficulté de relire certains élèves.

Un gros point noir, les élèves devaient d’abord résoudre l’exercice pour comprendre où était l’erreur ce qui était long et ne permettait pas que les élèves se placent dans la posture de prof, ils étaient encore élèves pour 80% de l’activité. Généralement la fin de l’activité était bâclée et ne permettait pas au élèves d’entrer dans la partie la plus intéressante, l’évaluation, la prise de recul sur les attendus etc…

Bref, il fallait trouver un moyen de gommer ce temps de réalisation des exercices.

4e dispositif. (Le bon)

Alors déjà tout de suite, j’avertis, ça réclame beaucoup de travail sur un temps court. Mais le résultat est là.(les images à la fin)

J’ai donc fait une évaluation, une vraie sur la proportionnalité et un rappel du théorème Pythagore, c’était jeudi & vendredi, sur les derniers cours de la semaine que j’avais avec mes 4e.

Le sujet :

Ensuite, grosse correction le weekend (3 classes : 78 copies, j’ai adoré).

Puis en corrigeant, je me suis « tiens, je suis sûr qu’Enora râlerait en voyant ça, que dire de Noah vis-à-vis de ça.. »

La séance de remédiation se basera sur une fausse copie de ce contrôle qui rassemble toutes les erreurs intéressantes au lieu d’en projeter quelques unes (vous vous souvenez du 1er dispositif?). Comme les élèves auront déjà travaillé dessus, ils pourront aller plus vite surtout s’ils sont en groupe.

J’ai donc conçu une fausse copie. Hop j’y mets même mon nom et même la date quand j’étais en 4e. (Rigolo, certains ont cru que je leur donnais des évaluations que j’avais eu en 4e…)

Je plaque 4 exercices sur les 6 du contrôle et j’écris les raisonnement erronés intéressants que j’ai pu y voir. Même cerise sur le gâteau, j’ai mis une réponse qui suggère que j’ai triché (le calcul visé ne donne pas normalement la bonne réponse or c’est le cas).

Je laisse les énoncés des exercices, car je ne rendrais pas leur contrôle d’abord mais après.

Lundi hop, je parle des DM qu’ils m’avaient rendu jeudi que j’avais corrigé, je détaille les attendus pour le prochain sur l’explicitation de la démarche d’investigation. (10 mn)

Puis hop, sous les remarques des élèves « M’sieur vous rendez les copies? » je distribue ma fausse copie que certains prennent pour le corrigé.

Je leur demande de se mettre par groupe et de travailler dessus, sachant que je ramasserai une copie corrigée par groupe, ils ont le reste de l’heure.

Sur les 3 classes de 4e soit 18 groupes, un seul n’a pas fonctionné correctement.

Les élèves se sont beaucoup mais alors beaucoup interrogés sur l’évaluation :

« Comment savoir savoir s’il a acquis ou non (je n’ai pas mis les échelles descriptives exprès) et quel commentaire mettre? « 

« Comment corriger? On met ce qu’il aurait dû mettre? Ca suffit, il va comprendre? »

« 8 erreurs en 6 lignes, Grrrr il mérite que je raye tout et d’écrire BOSSE!! »

Toute cette réflexion était magique, ils ont eu le temps car ils avaient déjà fait les exercices le cours d’avant, donc pas de surprise. Certains se sont souvenus avoir fait les même erreurs et ont compris.

D’autres ont compris l’intérêt de bien rédiger et également la difficulté de corriger et surtout .. le temps de correction 40 mn pour une copie (donc j’avais enlevé 2 exercices sur les 6) et ils étaient 4, (pour la plupart ils se sont réparti dans un premier temps la correction des exercices, « toi le, 1 moi le 2 , vous deux le 3 et 4, ok? »), ils ont vu que ça pouvait être long et surtout certains m’ont dit : « Et à la toute fin, vous devez être moins patient sur les erreurs des élèves…surtout quand c’est mal écrit. »

BINGO

A propos de l'auteur : blank

Enseignant de mathématiques : collège Belle-vue de Loué Membre de l'équipe du "Rallye mathématique de la Sarthe" blog : mathix.org

a écrit 932 articles sur mathix.org.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je teste votre dispositif n°4 depuis l’année dernière suite à une discussion avec mon IPR. Une fois par période.
    Et effectivement cela demande du travail mais quelle efficacité !
    Je me suis amusée pour la dernière période 5 à mettre une réponse correctement rédigée : « Mme vous avez progressé depuis le début de l’année ! »

  2. Vous êtes géniaux tous les deux… Merci à toi Arnaud pour les partages qui inspirent, stimulent, motivent ou remotivent. J’ai un peu pratiqué, mais pas sous une forme aussi élaborée et je me suis permis de partager avec des collègues d’autres disciplines puisque cela me semble facilement transposable aux autres matières.

Rejoignez la conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *