(Pas de commentaire)

La tristitude en maths : une chanson excellente !

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien pendant ces vacances!

Entre deux coups de pinceaux et de pose de carrelage, j’ai vu ça sur le blog de Claire.(Faut-il encore que je présente Claire ? 🙂 )

Une chouette chanson basée sur « la tristitude » d’Oldelaf. Déjà Oldelaf avait déjà fait une chanson sur PI il y a quelque années. : la chanson pour pi.

Là ce sont deux professeurs de mathématiques qui ont fait une chanson. Franchement j’adore ! Tout y est ! Toutes les anecdotes qu’on peut vivre avec des élèves. Même si le public visé est lycéen, c’est largement regardable avec des collégiens !! 🙂

https://yt3.ggpht.com/a/AATXAJwZkN9vkjMFBEze6Ha8eJ4kgh_OKYDuJ1UtxKuk=s100-c-k-c0xffffffff-no-rj-mo

Ces deux professeurs, Adrien et Stéphane, ont créé la chaîne « On fait des maths » créé lors du confinement.

Je vous laisse regarder la vidéo :

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons
(Pas de commentaire)

Animation pour les équations avec une balance de Roberval

Bonjour à tous!

Il y a 2 jours, je présentais une petite application pour comprendre le traitement d’une égalité avec une balance de Roberval.

J’ai fait évoluer cette application et donc je vous présente la version 3 ! Youhou!

Le programme est toujours accessible ici :

https://www.mathix.org/equation-anim/

Les nouveautés en vrac :

  • Le mouvement de la balance est fluide et non saccadé comme en v1. C’est plus joli, c’est sans doute ce qui m’a donné le plus de fil à retordre.
  • On peut traiter sa propre équation
  • On voit ce qu’on enlève ou rajoute dans chaque plateau et cela disparaît dès que l’équilibre est à nouveau atteint.
  • Lorsque la division est possible, si on passe la souris sur le bouton, on voit les poids qui vont être ôtés.
  • Dès que l’équilibre est atteint, l’égalité « équivalente » est écrite avec l’opération qui a permis d’y arriver mais…

Quoi? Un mais?!

J’ai longtemps douté sur la manière de faire pour l’écriture d’une égalité supplémentaire à droite.

Voilà un cas un peu litigieux mais j’ai préféré garder cela tel quel.

Effectivement 2=2! Ouf, les maths sont sauvées. En fait, ça paraît gênant mais j’ai voulu garder l’esprit « l’équilibre est atteint ».

Ce n’est pas sans conséquence, car oui dans ce premier cas,c’est facile de dire à l’élève : « et bien connais-tu donc le poids inconnu? » et qu’il y voit l’incohérence.

Mais voici un autre exemple qui est plus parlant sur les difficultés que cela peut engendrer mais qui à mon sens mérite le débat en classe :

À partir de l’égalité 4x+2=x+8, j‘ai donc enlevé à droite 8 et à gauche 4x. L’opération n’étant pas la même de part et d’autre de l’égalité, j’ai fait mettre par le programme « … ».

Mais on obtient bien une égalité correcte.

Merci à Julien (mon frangin) et Claude Fey pour vos bonnes idées et remontées de bugs.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons
(Pas de commentaire)

Avez-vous vu l’erreur : TF1 louche sur les taux de réussite au bac …

Une fois n’est pas coutume, encore un journal télévisuel qui nous affiche un graphique complètement farfelu! Imaginez, j’ai réussi mon bac alors que seul 20% d’après TF1 l’aurait eu cette année-là… vraiment? Suis-je si fort que cela?

Le pire, cela voudrait dire qu’avec mes frangins (on est triplés pour rappel), on avait bien peu de chance qu’on l’ait tous les trois!

Bref, une belle erreur sur l’axe des ordonnées (complètement désordonnée).

C’est Sophie Boulery une chouette collègue de maths du groupe Facebook : le coin des profs de maths qui a révélé cette in(tox)fo.

Un petit tour sur wikipédia où d’ailleurs tout est sourcé (ce qui n’est pas le cas de TF1, quel boulot de journaliste!)

Bon visionnage!

Télécharger

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook email
Licence Creative Commons